Preview Pro A : Nanterre veut surprendre

Pour la première saison de son histoire en Pro A, Nanterre n’aura qu’un seul et unique objectif : laisser deux équipes derrière elle.

Petit poucet de la division, Nanterre présente le costume de la victime idéale, de l’équipe qui pourrait prendre des « taules » toutes les semaines. Décrite comme la « maison du bonheur », l’équipe et le staff de Nanterre sont parfois associés à l’image d’une certaine naïveté. Pour autant, limiter Nanterre à ces idées, peut-être reçues, serait négliger les aspects positifs de la JSF version Pro A.

A l’instar de Poitiers, souvent cité en exemple, Nanterre a misé sur la stabilité à l’intersaison en conservant pas moins de 8 joueurs de l’an dernier (seuls Gomis, Nzeulie et Carter ne feront pas partis de l’aventure). Pour pallier le manque d’expérience de la Pro A de l’équipe, la JSF a recruté Ryvon Covile et Alex Gordon (arrivé en début de semaine suite au départ de Russell Robinson), tous deux habitués de la division et qui ont, en plus, le désir de prouver qu’ils ont le niveau après des passages mitigés au Mans et à Roanne. Stephen Brun, champion de France avec le SLUC Nancy l’an dernier, arrive pour se partager le poste 4 avec le très prometteur Will Daniels.

Si Alex Gordon n’a pas pu encore évoluer avec ses nouveaux coéquipiers, les deux autres néo-nanterriens semblent s’être déjà bien acclimatés à la philosophie offensive prônée par Pascal Donnadieu. En effet, la JSF c’est un jeu d’attaque, misant énormément sur le jeu rapide. De la rapidité du meneur Loic Akono à la mobilité d’un Johan Passave-Ducteil, c’est l’ensemble des lignes qui sont mises à contribution. Avec une moyenne de 82 par match en saison régulière, Nanterre s’était classée meilleure attaque. Mais cela au prix d’un manque de présence au rebond, le principal point faible de la formation des Hauts-de-Seine. Ceci devrait être pallié par Ryvon Covile dont l’apport au scoring ne sera pas négligeable (13 pts face à Poitiers pour sa dernière sortie en préparation).

Seulement, ce n’est pas sur les épaules des seules recrues que pèsera le poids de l’opération « maintien ». Pour son retour en Pro A après une expérience mitigée au BCM, Loïc Akono aura 20 à 25 minutes de temps de jeu garanti par son coach pour prouver qu’il a l’étoffe d’un bon meneur de Pro A. Autre revanchard : Xavier Corosine, alias le sniper. Lui aussi a connu brièvement la Pro A avec Paris et Chalon. Aidé par un shoot retrouvé en préparation, Corosine, qui peut jouer poste 1 et 2, aborde donc avec confiance la reprise. L’autre joueur pour qui la Pro A sera un vrai test, c’est incontestablement Johan Passave-Ducteil. Pivot dominant en Pro B, et vice-MVP français de Pro B, il n’a encore jamais connu la Pro A. Un temps d’adaptation pourrait être nécessaire, les gabarits que l’on retrouve dans la division étant beaucoup plus imposants qu’à l’étage en-dessous. Mais sa puissance et son côté très mobile pour un joueur de ce poste seront des atouts indéniables.

Effectif 2011-2012 : Loïc Akono, Xavier Corosine, Alex Gordon, Alexis Desespringalle, Marc Judith, Guillaume Pons, Mykal Riley, Stephen Brun, Ryvon Covile, Will Daniels, Johan Passave-Ducteil

Le joueur à suivre : Will Daniels

Un diesel. Poste 3-4 US, Will Daniels a longtemps tardé à concrétiser son immense potentiel. Les play-offs, et particulièrement la finale face à Dijon où il fut magistral (15 pts, 9 rbds et 6 pds), ont agi comme un révélateur. Tellement qu’il n’y a aucun parti pris à le considérer comme un futur poids lourd du championnat de Pro A s’il maintient le rythme. Hyper-prolifique durant la préparation, Will Daniels reste sur deux grosses partitions : 30 pts face au STB et 20 face à Poitiers. De quoi faire saliver le public nantérrien.

Le facteur X : Stephen Brun

Arrivé en cours de route, l’intérieur Stephen Brun pourrait-être l’une des pièces-maitresses de la JSF cette saison. Son expérience, son charisme en font un leader potentiel. Sa première sortie sous le maillot vert et blanc (12 pts marqués) laisse entrapercevoir de belles choses pour la team francilienne. A condition aussi que Brun assume un rôle de leader, notamment dans la prise de shoots, qu’il n’occupait pas avec le SLUC.

La prévision BasketActu : Entre la 13e et 15e place. Si la lutte pour le maintien sera compliquée, la JSF a le potentiel pour en surprendre plus d’un et ne pas finir à la dernière place du championnat pour sa première saison en Pro A. Mais le manque d’expérience et un effectif plus limité que certaines grosses cylindrées ne permettent  pas à la JSF de viser la première partie de tableau.

Tags : , , , , , ,
Comments

Commentaires (1)

  1. Zack

    C'est le départ de Nate Carter qu m'a surpris car c'était un joueur majeur de la JSF.

    En tous cas, Nanterre est une équipe agréable à voir jouer et j'espère que le maintien sera au bout.