Preview SDA : Le BCM pour faire coup double, Roanne à domicile

Détenteur du trophée, le BCM entend bien ne pas se faire déposséder de son bien par les locaux.

A priori, l’affiche est déséquilibrée sur le papier entre l’actuel leader de la Pro A et des Choraliens seulement 8e. D’ailleurs lors de leur dernière confrontation, le BCM était déjà venu s’imposer à la Halle Vacheresse (71-66). Mais dans une compétition où les surprises peuvent toujours arriver, la Chorale arrivera-t’-elle à créer la sensation ?

……………………………………………………………………………………………………………………………

 BCM Gravelines Dunkerque

Force : des rotations solides à tous les postes
Même le 5 bis du BCM aurait fier allure. Depuis le début de la saison, le BCM a ainsi montré que son point fort était ses rotations. Avec des joueurs interchangeables, Christian Monschau possède une multitude de choix afin de s’adapter à l’adversaire. Qui plus est, il n’y a pas de problèmes d’égo au sein de la formation nordiste comme l’explique Hervé Beddeleem, direx du BCM, sur le site du club.

« Nous vivons une première partie de saison quasi parfaite. Avec seulement 3 défaites après 18 journées, c’est un parcours plus que remarquable, et inédit dans l’histoire du club. C’est la récompense d’un groupe qui travaille, jour après jour, qui vit bien, sûr et en dehors du terrain. C’est un plaisir d’aller assister à leurs entrainements, les joueurs s’entendent bien, travaillent efficacement, tout le monde essaye de tirer le groupe vers le haut ».

Faiblesse : Une défense moins dure
Depuis quelques matches, c’est un fait : le BCM manque parfois d’agressivité en défense. Depuis début janvier, l’équipe est sur une moyenne de 72,8 points encaissés par match alors que ce domaine était jusque-là l’un des points-forts des Nordistes. Face à aux Roannais, dont on connait la capacité à pouvoir enflammer un match à domicile, le trou d’air ne pardonnera pas.  Avant le dernier match face au MSV, Rudy Jomby en avait fait le constat.

« La cohésion est toujours là. Mais avant, notre défense nous offrait plus de paniers faciles. Ça nous donnait confiance, c’est comme ça qu’on entrait dans les matchsLa défense est plus fébrile » (La Voix des Sports).

Si le BCM règle ce soucis, il aura alors moins de risques de se faire surprendre.

Le facteur X : JK Edwards
De part son physique imposant (2m02, 125 kilos), JK Edwards est une présence sécurisante dans la raquette en étant un solide point de fixation. Mais surtout, c’est un combattant hors-pair qui ne lâche rien sur le terrain. Une qualité qui sera précieuse pour gérer Uche Nsonwu-Amadi, autre poids lourd du championnat. Doté d’un bon jeu dos au panier, l’intérieur est capable de scorer (8,2 points de moyenne). S’il met en œuvre l’ensemble de ses qualités, il sera alors très difficile à arrêter.

……………………………………………………………………………………………………………………………

Chorale de Roanne

Force : Le duo Holland-Page
Si le profil du Roanne à la sauce Luka Pavicevic est davantage porté sur la défense, la Chorale possède de certains atouts à faire valoir ne matière d’animation offensive. Avec le duo John Holland/Dylan Page, l’équipe peut compter sur 29,4 points par match.  Aussi capable de scorer près du cercle qu’au tir primé, l’ailier-fort US est d’ailleurs un peu comme le baromètre de la Chorale. Difficile en effet pour Roanne de gagner sans un Page en grande forme.

Faiblesse : La mène
Depuis le départ d’André Barett, la mène est en reconstruction. Homme de confiance de Pavicevic, Rashad Wright ne s’est pas encore totalement fondu dans le collectif. Plus gestionnaire que son prédécesseur, Wright est cependant moins scoreur comme en témoigne ses statistiques depuis son arrivée (6,3 points, 2 rebonds et 2 passes décisives de moyenne). Un manque de cohésion qui pourrait à court terme pénaliser la fluidité du jeu roannais même si des progrès sont visibles.

Le facteur X : L’intensité défensive
Face aux Nordistes, les Roannais, qui pourront compter sur le soutien du public, ne pourront jouer à l’économie. De leur capacité à répondre au défi physique qui leur sera imposé dépendra le sort du match. Fin janvier, Solo Diabaté avait déclaré sur le site du club

«  Soit on commence très mal les matches, soit on les commence très bien »

Un écueil que lui et ses coéquipiers ont su améliorer lors des matches et qu’il faudra reproduire face au BCM.

……………………………………………………………………………………………………………………………

Le pronostic de Basketactu : BCM

Tags : , , , ,
Comments

Commentaires (2)

  1. bouboul

    ROANNE va faire 1 coup !!

  2. luquet

    je suis tout a fait d accord avec toi ALLER CHORALE