Pro A : Le derby pour Le Mans

En ouverture de la huitième journée de Pro A, Le Mans a remporté le derby des Pays de la Loire après un match difficile.

JP-Batista-MerciecaJouer à 15h00 un match de Pro A n’est pas forcément un bon point pour le spectacle. On ne sait pas si c’est la digestion ou le fait de jouer au même horaire que lorsqu’ils étaient benjamins, mais les joueurs des deux équipes ont eu du mal à rentrer dans la rencontre. Après un premier quart temps avec beaucoup de maladresse et des possessions bâclées, c’est finalement Cholet qui virait en tête (12-10) grâce à la bonne entrée énergique de Lamine Kante. En difficulté sur le secteur extérieur et avec un Dashaun Wood discret, Le Mans se décidait à jouer sur ses intérieurs. Reyshawn Terry (13 points et 9 rebonds) et surtout JP Batista (14 points et 7 rebonds) trouvaient le chemin du cercle. Toutefois, les Manceaux ne profitaient pas de leur avance et leur naïveté défensive permettait à Terrell Stoglin de s’éclater (21 points dont 13 en 1ère mi-temps). La 11e balle perdue du Mans dans cette première mi-temps permettait même à John Cox d’ouvrir son compteur points. Finalement, les hommes de JD Jackson rejoignaient les vestiaires avec une petite avance, 31 à 27.

De retour sur le parquet avec beaucoup d’engagement, les Choletais commettaient trop de fautes. Leur intensité leur permettait malgré tout de rester au contact et même de repasser devant lors du premier tir primé de Lamayn Wilson (43-41, 27e minute). En difficulté face à la bonne défense installée par CB, les Manceaux pouvaient remercier leurs adversaires, notamment Rudy Jomby (2 points dont 0/6 à 3 points), qui gâchaient à leur tour les occasions de faire le trou. Tout restait possible à l’entame du dernier quart temps (47-45). Cette dernière période reprenait d’ailleurs sur les mêmes bases que les précédentes : avec beaucoup de maladresse et peu de joueurs trouvaient le chemin des paniers. Un alley oop de Jomby pour Wilson permettait à Cholet de prendre un petit avantage dans le money time (56-52). Mais les joueurs des deux équipes continuaient à se précipiter dans leurs actions. Finalement, Dashaun Wood se réveillait et plantait un gros trois points pour refaire passer son équipe devant (56-57,39e minutes). Le meneur américain a été exemplaire en fin de match. Dans les dernières secondes, Vaughn Duggins ne tremblait pas sur la ligne des lancers. Score final : 58-61.

C’est la 4e victoire consécutive du MSB, qui consolide sa 2e place en Pro A.

Tags : , ,
Comments
Plongeur avec Rudy Fernandez et coiffeur de Simone Pianigiani. Aussi solide que Lior Eliyahu dans un Final Four. Email | Compte Twitter

Commentaires (5)

  1. pekovic1er

    j'adore le MSB et je pense que l'équipe est taillée pour aller loin notamment avec ses 3 joueurs US, mais un joueur depuis le debut de la saison me fait de la peine c'est alain koffi. Il est brouillon, n'utilise pas vraiment ni sa taille, ni son tir a mi distance. bref ca donne une impression de gachis pour un joueur qui avait un bon potentiel (et qui en plus est adorable ce qui ne gache rien).

  2. John Legend

    Ce match était tout simplement à gerber. 3 passes décisives…pour l'ensemble des deux équipes.

  3. John Kayvin

    Ce qui est dommage, c'est que Le Mans a joué posé, alors que contre strasbourg, il utilisait plus du jeu rapide.
    Et à cause du jeu posé du Mans, le match était assez lent, ce qui le rendait moche à voir…
    Mais bon, l'important reste la victoire. Go Le snam !