Pro B : Deux demies au comptoir…

Dernier acte des ¼ de finales en Pro B ce soir. Un upset et un résultat logique.

Totalement décomplexé, le SOMB est allé s’imposer à Rouen, comme c’était prévisible en début de série. Rythme très offensif d’entrée (18-25), et pour finir, quand on est à fond, on accélère (26-31 dans le 4e ¼). Rouen passe à côté de son sujet, et tombe dans le piège du rythme Boulonnais. Bien sur, les Normands assurent un scoring décent (83 pts), mais avec un vrai déchet (15% à 3 pts, 41% aux tirs). Dommage car avec seulement 10 balles perdues, ça ne se joue pas à grand chose. Boulogne, dans la prise de risques, fait la différence sur l’adresse extérieure (39%, 9/23).

Typiquement le genre de match que les deux auraient pu gagner. Jason Siggers (21 pts, 6 reb) et Patrick Okafor (17 pts, 11 reb) tiennent la maison normande. En face, Landon Milbourne sort un match ENORME (32 pts, 15 reb), bien épaulé par Tony Stanley (25 pts, 5/9 à 3) et Darryl Monroe (15 pts, 11 reb).

Triste de voir que c’est finalement le talent de Kareem Reid qui semble être devenu le best kept secret. En tout cas, cet upset là, on l’avait vu venir dans le preview…

Nanterre s’est offert une nouvelle tête à domicile, de son côté, en tapant Le Portel. Sans forcément archi dominer, les banlieusards ont fait ce qu’il fallait pour empêcher toute tentative de rébellion porteloise. Très équilibrée, la rencontre n’est favorable nettement à Nanterre que dans le 2e ¼ (19-11).

A ceux qui doutaient de la motivation de Nate Carter, voici la réponse : 22 pts, 7 reb. Côté Stelliste, Nigel Wyatte domine toujours les débats dans sa raquette (16 pts, 10 reb).

Au final, 3/4 pour Basketactu dans le preview des quarts. Seule erreur sur Fos/Evreux, nuancée par le pourcentage de probabilité donné (51 Evreux/49 Fos).

Le programme des demies :

Dijon-Boulogne
Dijon développe un basket lourd, dense, proche de ce qui se fait en Pro A depuis quelques mois. Prônant un jeu défensif et sous contrôle, Jean-Louis Borg trouvera en face de lui une équipe de Boulogne décomplexée, axée sur l’offensive, et dont la salle peut lui permettre d’arracher une manche. Mais Dijon est en mission. Intéressant…
La tendance : Dijon 65/35 Boulogne. Dijon gagne 2-1.

Nanterre-Fos
Pascal Donnadieu et ses hommes à 80 minutes de Bercy pour un sacre « à domicile », face à Fos qui, à l’instar de Boulogne, est totalement décomplexé. Les deux équipes proposent un jeu ouvert, avec beaucoup de création. Nanterre a l’avantage du terrain et l’expérience. Fos n’a rien à perdre.
La tendance : Nanterre 60/40 Fos. Nanterre gagne 2-1.

Tags : , , ,
Comments
Un peu de LNB, un peu d'Euroleague, beaucoup de bonheur...

Commentaires (6)

  1. Burt Cassander

    des séries qui ne manquent pas de "picon" si j'ose dire.

    Jean Blaguin, humoriste.

  2. Nairod

    Effectivement Will a très peu joué et ça ne s'explique pas trop! Il n'a rien changé dans son jeu par rapport à la saison régulière, mais Pascal à préféré donner plus de temps de jeu à Antoine Gomis, qui s'en est d'ailleur pas trop mal sorti.

    A ma connaissance il n'y a aucun problème avec Will Daniels, en tout cas, rien qui se voit sur le terrain (mis à part sa séléction de tir qui a toujours été douteuse…).

  3. Zack

    J'ai vu Nanterre – Le Portel hier et ça a quand même été serré.

    Le Portel a laché en fin de 2° QT et au début du 3°.

    Quand ils étaient à -15, j'ai cru que c'était plié mais ils ont réussi à revenir et à offrir une fin de match à suspens.

    En tous cas un match bien agréable à regarder.