Quai 54 : Hoodmix s’impose !

Au terme d’une grosse journée et d’une lutte acharnée en Finale, Hoodmix a tapé les anciens vainqueurs et remporte cette 11ème édition du Quai 54.

Quai-54--HoodmixMême si le format de rencontres à élimination directe laisse la place aux surprises, il arrive parfois que les compétitions se concluent simplement par un affrontement entre les deux meilleures équipes. C’est exactement ce qui s’est passé lors de ce Quai 54. Et, cocorico, les deux meilleures équipes du tournoi étaient françaises cette année ! La Relève et Hoodmix, deux formations habituées du tournoi, se sont disputées la onzième édition du plus grand événement streetball.

Les talents offensifs d’Hoodmix ont fait exploser les défenses jusqu’en finales quand La Relève s’est appuyée sur une défense musclée – avec Georgi Joseph dans la raquette – pour se hisser jusqu’au dernier match, celui pour le titre. On n’irait pas jusqu’à parler d’opposition de style mais on a rapidement pu apprécier l’attaque flamboyante de la formation emmenée par Angelo Tsagarakis (Boulogne-sur-Mer). Lui et « Micka » ont fait souffrir les joueurs de La Relève en début de match et ils ont rapidement pris les devants. La défense dure de Georgi Joseph (ASVEL), Sambou Traoré (Dijon) et leurs coéquipiers a éteint les attaquants d’Hoodmix et les lauréats du Quai 2011 sont revenus à la marque… avant de compter jusqu’à 15 points d’avance à la mi-temps (39-24) !

On pensait alors La Relève bien partie pour décrocher un deuxième titre. C’était sans compter sur la hargne et la détermination de Lamine Kanté (Poitiers) et ses amis. Ils se sont serrés les coudes et ils ont su ne pas baisser les bras malgré l’écart à la mi-temps. Kanté, alias « LK », a mené son équipe en deuxième période en enchaînant les paniers en pénétration et à trois-points. Ajoutez-y une grosse claquette dunk d’Aomine, quelques alley-oops et autres actions spectaculaires et les hommes d’Hoodmix sont revenus au score, avant de prendre le dessus sur leurs adversaires, assommés. C’est finalement Angelo Tsagarakis qui confluera la rencontre sur la ligne (64-59). Le joueur de Boulogne peut exulter : son équipe est sacrée championne du Quai 54 pour la première fois !

« Ca fait vraiment très très plaisir. C’est une victoire avec le cœur parce que l’on était à -15 à la mi-temps. En deuxième mi-temps, les mecs ont vraiment fait du lourd au niveau de la défense. On y a cru, ça reste du basket et ça n’est jamais fini avant la fin. Hoodmix, c’est une famille ! C’est une bande de potes. On a réussi à prendre le tournoi et c’est magnifique cette alchimie entre les nouveaux et les anciens. On va prendre le trophée un an et on verra pour le reste plus tard » S’exclamait « Le Tsar » juste après le sacre des siens.

Ce titre décroché par Hoodmix conclut parfaitement un weekend où le street et sa culture ont été mis à l’honneur par le Quai 54… après un an d’absence, l’organisation n’a pas manqué son retour. Angelo Tsagarakis et ses potes non plus.

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.