Quand Florent Piétrus s’adresse aux supporters des Bleus

Dans un long message sur sa page facebook, Florent Piétrus a tenu à remercier les supporters des Bleus pour leur soutien inconditionnel.

Pour Florent Piétrus le nombre de sélection restera bloqué à 230. Ce chiffre lui permet d’être le troisième joueur le plus capé de l’histoire derrière Hervé Dubuisson (254) et Jacques Cachemire (248). Pendant son long bail en bleu entamé un soir de 21 novembre 2001 à Chalon face à la Hongrie, Florent Piétrus aura marqué les esprits par son abnégation et ses qualités défensives. Tout le monde se souvient d’ailleurs à ce sujet du travail qu’il avait accompli face aux Espagnols lors de la demie-finale de l’Euro 2013. Aussi à l’heure de sa retraite internationale le capitaine de la défense des Bleus a tenu à adresser un message aux supporters qui l’ont toujours soutenu.

« Pour moi, le compteur s’arrête à 230. Plutôt que d’en dire trop sous le coup de l’émotion, j’ai préféré attendre quelques jours.
Les JO viennent de se clôturer. Le pays qui – en tant que professionnel – m’a procuré tant de joies à l’échelle européenne est aussi celui qui m’a le plus fait souffrir avec la tunique bleue. A tous mes amis espagnols, je vous dis  » conos !  » ;-) Je ne vous en veux pas… Votre équipe est l’une des plus belles jamais constituée en Europe. Notre meilleur ennemi.

A tous mes fans français, je vous dis évidemment merci pour votre soutien toutes ces années. Au fil du temps, j’ai assumé du mieux que je pouvais tous les rôles que notre équipe exigeait de moi. Je pense l’avoir fait avec une certaine ardeur. Beaucoup d’entre vous – que je croise dans la rue, en prenant mon train ou même au supermarché – perçoivent assez bien mon engagement en bleu. Nous avons eu nos hauts et nos bas. Mais, avec les années, j’ai eu le temps d’apprendre à apprécier votre ferveur à sa juste valeur. Je n’ai jamais considéré votre soutien pour acquis et c’est peut être aussi pour ça que cette histoire d’amour a duré 15 ans… Elle durera encore.

Je remercie également TOUS mes coéquipiers en bleu, ceux d’hier et d’aujourd’hui. La liste est longue… Nous continuerons à former une belle fraternité. Sans (du tout) les entraineurs, les adjoints, le staff, les dirigeants et tous les autres collaborateurs de la Fédé. Merci aussi à ma petite famille qui a supporté mes longues absences durant tous ces étés en bleu.

Je tire ma révérence en tant que joueur international mais mon histoire se poursuit. L’aventure ne fait que commencer… le cœur restera toujours bleu.💙💙💙 ».

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.