Quand Jean-Luc Monschau s’emporte contre les statisticiens

L’entraineur lorrain avait des choses à redire sur le petit nombre de passes décisives attribué au SLUC.

Face à l’ASVEL, c’ets peu dire que le niveau de jeu affiché par les Nancéiens a été proche du néant. Et si l’on prend en compte uniquement le nombre de passes décisives (3), cela ne fait que confirmer la pauvreté de la prestation du SLUC. Mais pour Jean-Luc Monschau, ce chiffre ne correspondrait pas tout à fait à la réalité.

« C’est du foutage de gueule des statisticiens, c’est honteux. La semaine dernière, on établit le record de la ligue avec 27 passes et là, on en a seulement 3 alors que Solo Diabaté en a 6 ou 7 à lui tout seul. Ils ne lui en ont donné qu’une. Normalement, quand il y a panier, il y a bien une passe avant non ? C’est irrespectueux de la part des statisticiens » (catch-and-shoot). 

Pour autant le technicien ne s’est pas caché exlusivement derrière cette excuse pour justifier le non-match de son équipe arguant notamment du fait que « l’on n’a rien au niveau des ailiers, rien au niveau des pivots« .

Tags : ,
Comments

Commentaires (7)

  1. tony

    "Quand Jean-Luc Monschau s'emporte contre les statisticiens": Ben c'est ridicule, comme d'hab.

  2. Vincent Ricard

    Le mieux, c'est que quelqu'un se dévoue pour re-regarder le match histoire de vérifier. Une âme charitable se propose ?

  3. sirjam

    JLM a dit:

    Normalement, quand il y a panier, il y a bien une passe avant non ?

    Oui, mais elle décisive si y a pas plus de 2 dribbles

    Élémentaire mon cher JLM