ALL STAR GAME

Quand rugby et basket se rencontrent avec Yannick Nyanga et Hugo Invernizzi

Ce dimanche Nanterre92 recevra l’ASVEL à la U Arena. Le rugbyman Yannick Nyanga et le basketteur Hugo Invernizzi nous parlent de cette arena si particulière.

Ce dimanche Nanterre92 recevra l’ASVEL à la U Arena dans le cadre de la 22e journée de Jeep Elite. Une rencontre pas comme les autres puisque 14000 billets ont déjà été vendus. Habituellement la U Arena, située à proximité du quartier d’affaires de la Défense, accueille le club de rugby du Racing 92. La semaine dernière ceux-ci ont eu l’occasion de croiser leurs homologues basketteurs venus en repérage. L’occasion d’évoquer notamment les particularités de cette fameuse U Arena avec le rugbyman Yannick Nyanga et le basketteur Hugo Invernizzi.

La première dans la Uarena
Yannick Nyanga : « La première c’était quand on fait l’inauguration en septembre. Il y’avait eu des jeux de lumière, c’était impressionant. Les basketteurs ont l’habitude de jouer dans des salles fermées mais nous non. Un choc ? Non car il y’a quelques stades qui se ferment. J’ai déjà joué avec l’Equipe de France à Cardiff. Mais là c’est 100% fermé, un match de club donc c’est impressionnant ».
Hugo Invernizzi : « C’est impressionnant car on n’a pas l’habitude d’un grand terrain comme ça. On ne s’imagine pas trop ce qu’il va rester de la salle. Quand on arrive au milieu comme ça c’est encore plus impressionnant. Le match sera forcément particulier ; tout le monde n’a pas cette chance de jouer dans une salle comme ça ».

Nanterre92 Racing92 2Les repères
YN : « Le plus difficile c’est l’impression d’être en intérieur. Ils arrosent beaucoup la pelouse donc le ballon est très glissant. La première fois qu’on a joué ici on a été un peu surpris et on a fait rapidement des en-avants car on ne s’attendait pas à ce que le ballon soit ausis mouillé ».
HI : « Avec deux/trois entraînements on va vite pouvoir s’adapter. Ça nous laissera le temps de prendre des repères visuels par rapport aux paniers, aux écrans ».

La configuration basket
YN : « On ne sait pas trop ce que ça pourrait donner alors on leur a demandé comment ils allaient jouer. Ça va être intéressant. On sera là avec l’équipe dimanche pour le match ».

Les trois points
YN : « Vous aviez vu ?* (Il se marre). Je n’ai pas eu à les bosser car je suis déjà bon. Je vais garder cette image-là avec tout le public et ne pas dévoiler la réalité qui est beaucoup moins belle. J’ai eu mon heure de gloire ».
*A la mi-temps de la 1/2 finale de Coupe de France 2017 entre Nanterre92 et Antibes, il avait mis un panier du milieu de terrain.

Le rapport au basket
YN : « Je suis un peu le basket, surtout la NBA. Depuis que je suis allé voir Nanterre j’ai toujours un œil sur leurs résultats. Je trouve que le basket est un des sports les plus difficiles. C’est le sport qui nécessite le plus d’adresse dans la fatigue. J’ai beaucoup d’admiration pour ce qu’ils font. Une franchise que je supporte ? C’est les Celtics. Ma femme était pendant un an à Boston. En plus c’était l’époque des Paul Pierce, Rajon Rondo et tout ça. Depuis je suis resté fan de la franchise ».

Les échanges entre sportifs
HI : « On n’a pas souvent l’occasion d’échanger avec des joueurs d’autres sports. On est un peu moins médiatisé qu’eux. C’est toujours sympa de voir comment ça se passe les entraînements, comment ils s’organisent ».
YN : « C’est exactement ça. On voit le sport de l’extérieur mais on est toujours curieux de savoir comment ils s’entraînent, qu’est-ce-qui est difficile. C’est toujours bien d’échanger. C’est souvent bref parce que le sport de haut-niveau fait que l’on a tous les deux des emplois du temps assez chargés mais à chaque fois que l’on a le temps d’échanger c’est top. Quand j’étais à Toulouse on avait plus d’échanges. Le problème de Paris c’est que tout prend du temps donc c’est compliqué. Je sais qu’eux jouent très très souvent. Je connais un peu Boris Diaw de part l’Equipe de France et on s’est croisé pas mal de fois. Depuis qu’il est à Levallois on a du se croiser une fois. On n’arrête pas de se dire qu’il faut que l’on se voit mais le temps fait que c’est difficile. Avec Nanterre on sait déjà que l’on a cette date du 11 mars. Il faudra que l’on fasse un bon repas aussi en fin de saison ».

La promotion du match
HI : « C’était marrant de faire cette vidéo. C’est Heiko qui a eu l’idée du rap. Il n’y a que lui pour avoir des idées comme ça. J’étais obligé de dire oui car c’est mon roomate. Je me serais ennuyé s’il ne m’aurait plus parlé. Il faut avoir le sens de l’auto-dérision. On n’est pas des présidents de la République pour ne pas rigoler comme ça ».

Crédit photo : DR

Tags : , , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.