Quel avenir pour l’ASVEL ?

L’arrivée de Pierre Vincent à l’ASVEL s’officialise jour après jour alors que les playoffs approchent. Quid du reste de l’équipe ?

Pas grand monde n’aurait misé sur Nordine Ghrib en début de saison, après que celui-ci ait eu la lourde tâche de prendre le relais de Vincent Collet. Et pourtant, c’est bien lui qui a redressé la barre du navire villeurbannais, au point d’en faire un sérieux prétendant au titre.

Depuis l’arrivée de Pops Mensah-Bonsu, l’ASVEL est sur un nuage. Davon Jefferson explose et Mike Gélabale affiche enfin le niveau qu’on lui allouait. Mais, avant même que le gong de fin de saison régulière n’est retentit, les interrogations sur l’avenir de cet effectif refont surface.

« Je me souviens que l’an dernier, à cette époque, tous les joueurs étaient passés dans le bureau des dirigeants (NDLR : de Cholet Basket) », confiait le capitaine Mike Gélabale dans Le Progrès.

Jefferson et Tillie sont encore sous contrat mais dispose d’une clause libératoire. La jeune squad Jackson, Lacombe, Westermann, Fofana est également sous contrat alors que Gélabale, Walsh, Hammonds et Mensah-Bonsu seront libres d’aller voir ailleurs en fin de saison alors qu’une baisse de budget est à prévoir.

Mais c’est au niveau du staff qu’il risque d’y avoir le plus de changement, Laurent Foirest étant annoncé nouveau GM de l’équipe à la place de Pierre Grall.

« Si on me demande mon avis, je dirai qu’il faut continuer avec ce coach. J’avais forcément des doutes quand il a été intronisé, parce qu’il manquait d’expérience à ce niveau. Mais Nordine est un homme de caractère et, dans ce métier, il en faut. Nous jouons bien (NDLR: l’Asvel a la première évaluation de Pro A), et prenons du plaisir. Nordine a très bien fait son travail et mis tout le monde à sa place », déclarait Gélabale.

Pierre Vincent serait le neuvième coach de l’ASVEl en … dix ans. Pour Gilles Moretton, la belle fin de saison des Villeurbannais, sous les ordres de Ghrib, ne doit pas masquer les débuts chaotiques de l’effectif sous l’ère Collet :

« On ne peut pas se satisfaire d’une saison comme celle-là »

Pour l’heure, Nordine Ghrib et ses joueurs peuvent espérer sauver l’honneur en ramenant un titre à la Maison Verte.

 

 

 

Tags : , , , , ,
Comments

Commentaires (10)

  1. Tapion (veut le vrai

    Je ne sais pas pourquoi mais je sans qu'aucun des non-JFL ne va rester…

    Faut dire qu'à part Hammonds, ils ont tous le niveau pour jouer en ACB.

    Sinon il faut que Mike Gelabale reste mais pourquoi resignerait-il si l'équipe est plus faible que la saison passée…

    Quant à Nordine Ghrib, vu que Pierre Vincent a démissionné, ses jours sont dors et déjà comptés.

  2. Max P

    voilà la meilleure façon de déstabiliser une équipe qui fonctionne enfin bien! Pk changer ou annoncer des changement maintenant au sein d'une équipe qui gagne?! c'est vraiment mal fait, très mauvais timing… attention aux désullusions de fin de saison et en P.O.! GO le PL

  3. Thomagic

    Il faut garder Pops !! après Jefferson et Walsh si possible Gelabale n'est pas si extraordinaire je trouve

  4. chezwam83

    Ghrib un homme de caractère ? On parle bien de celui qui lors d'un temps mort se fait reprendre par Jefferson, qui le fait sortir mais non en fait ?

  5. OscarAbine

    Pas "extraordinaire" ? Bah, il est ptêt moins "flashy" que d'autres mais c'est le stabilisateur de l'équipe, c'est lui qui essaye de faire que ça barre pas en vrille. Et qui soit réellement concerné jusqu'au bout.

    Sinon, il me semble que Jefferson avait un contrat de deux ans. Je me trompe ?

  6. Funktastic

    Bien répondu