Quelles nouveautés pour la Pro A en 2013?

Les nouvelles réformes en Pro A seront votées par le comité directeur de la LNB lundi prochain.

Depuis un bon bout de temps, on parle de changements à instaurer dans le monde professionnel du basket en France. Et cela va bientôt être chose faite ! En effet, le comité directeur de la Ligue Nationale de Basket va se réunir dans deux jours pour décider des changements qui s’effectueront notamment en Pro A dès la saison 2012/2013. A la suite de cette concertation, Alain Béral (le président de la LNB) tiendra une conférence de presse à 17h.

Ce qui est pour le moment certain, c’est qu’à partir de la saison prochaine, la finale du championnat de France ne se déroulera plus au Palais Omnisports de Paris-Bercy ainsi qu’en un unique match sec mais désormais au meilleur des cinq manches dans l’antre des deux finalistes.

Voici la liste d’autres réformes qui seront discutées :

– L’ajout de deux équipes en Pro A, c’est-à-dire un championnat à 18 clubs au lieu de 16 actuellement. Possibilité de distribuer deux wild cards pour réaliser cela à condition que le club dispose d’une salle d’au moins 5 000 places et d’un budget minimum de 3 millions d’euros. Marseille, Lille, Bordeaux, Nantes, Antibes, Rouen seraient déjà sur les rangs.

– Création d’une phase régionale pour la programmation de plus de matches avec peut-être trois poules composées de six équipes chacune.

Alain Moire, confrère du journal Ouest-France, est allé interroger plusieurs personnalités du monde du basket français pour recueillir leurs impressions. Vincent Collet, sélectionneur de l’équipe de France et coach de la SIG, a réagi très favorablement à ces futurs et probables changements.

« Il faut d’avantage de matches donc 18 clubs, voire 20 dans un deuxième temps, en Pro A. N’allongeons pas inconsidérément la saison. Dès qu’il fait beau, le public n’a plus trop envie de s’enfermer dans une salle. Il est aussi important de réserver des périodes pour les compétitions internationales et l’équipe de France. Qui plus est, ces périodes permettent aux jeunes joueurs de travailler, de se régénérer. Quant aux wild cards, c’est une idée intéressante pour des villes et des clubs au potentiel économique important. Enfin, je pense qu’il serait intéressant qu’on réfléchisse à la programmation. Jouer le vendredi soir me paraît être une bonne solution. Nous permettrons ainsi à nos licenciés, qui pour beaucoup sont dans leur club le samedi, de venir nous voir jouer ».

Jean-Pierre Goisbault, président de l’Union des clubs professionnels de basket, a quant à lui entre autres confié que la plupart des clubs de seraient d’accord pour un championnat à 18 équipes.

« Une vaste réflexion a été ouverte sans a priori. Qu’est-ce qu’on fait ? On ne change rien ou on évolue ? Dans aucun autre sport la saison s’arrête le 15 mai (ndlr : à part au volley) pour reprendre début octobre. J’ai réuni tous les présidents. La majorité des clubs serait pour une formule à 18, sans l’option régionale qui paraît un peu alambiquée. Créer un événement géographique c’est bien, mais, de manière récurrente, ce n’est plus un événement. Nous devons avoir de la lisibilité auprès de notre public. Quant aux wild cards, l’objectif de renforcer les places fortes du basket et d’en créer d’autres. En terme d’affluence, je rappelle quand même que nous avons la troisième affluence d’Europe (3900 spectateurs en moyenne) derrière l’Espagne et l’Allemagne ».

Mais d’autres, comme Patrick Chiron (président de Cholet Basket), s’opposent à certaines idées. Ce dernier a par exemple expliqué que pour lui trop de derbies tuent les derbies.

« Les derbies, c’est bien, à condition que ce ne soit pas récurrent. Dans ce cas, ils n’ont plus d’intérêt. Il faut que cela soit compréhensible par le plus grand nombre. On n’est pas aux Etats-Unis ! »

On vous donne rendez-vous  lundi soir pour découvrir ce qui va réellement changer pour le basket français pour les prochaines saisons.

 

Tags :
Comments

Commentaires (14)

  1. mimouane

    Jouer le vendredi ou le samedi, éternel débat… Mais si on veut vraiment augmenter le nombre de matchs, je suis pour qu'on casse ce système de "journées", et ainsi pourquoi ne pas programmer des matchs tous les soirs comme en NBA ? D'autre part, le système des poules régionale me séduit assez…

  2. Amadeus

    L'idée des poules régionales est une abérration. Il faut un championnat clair et lisible pour les non initiés.

  3. Brieuc

    Marseille, Lille, Bordeaux, Nantes, Antibes, Rouen seraient déjà sur les rangs.

    Marseille -> En quoi est l'équipe la plus forte là bas?

    Lille -> L'équipe est milieu de tableau ProB

    Nantes -> Milieu de tableau Pro B

    Antibes -> Milieu tableau Pro B

    Rouen -> Fond de tableau Pro B (ils comptent sur la wild card et se disent on annonce la montée mais on va jouer le maintien sur les dernieres journée histoire de faire flipper tout le monde?)

    C'est bien beau les wild card mais ça ne serait pas injuste pour les équipes de Pro B qui mériteraient plus de monter… créer une équipe a Marseille ok… Gros potentiel économique, grosse ville beaucoup de monde mais y a t'il un intérêt pour le basket en lui meme?

    Les autres villes ont déjà une team en pro B, Rouen aura une nouvelle salle saison pro ok, mais l'équipe est décevante cette année.

    je ne vois pas antibes, lille, nantes, bordeaux tenir le coup en pro A aussi…

  4. braziou

    -à 18 ou 20 avec 2 invits ! faut faire des matches

    -supprimer l'EuroChallenge

    -semaine des As à Bercy

    – on oblige à parler français aux temps-morts !

    3 étrangers maxi…

    -contrat TV avec Al-Jazerra( fric) + une chaine en clair( exposition)

  5. experballistique

    moi je suis pout un championnat à 20 clubs et qui commencerai en septembre.sinon je veux pas de wild card !!!

  6. abruti

    Mais c'est quoi une wild card? (excusez mon ignorance) :O

  7. Sky 92

    Pour marseille, je pense que ce serai pour attirer Fos sur mer, qui n'est pas tres loin et qui tourne pas mal cette année..

  8. Sky 92

    Au niveau des infrastructures et de la stabilité financière il y a aussi Boulazac, qui peux postuler si ils ne montent pas sportivement cette année…