Raph Desroses « Tu sais la pression à Limoges a toujours existé »

Le CSP toujours en course pour la Pro A

BasketActu : Qu’est ce qui différencie Limoges de l’an passé à l’équipe de cette année ?

Raphaël Desroses : Ben déjà, on peut parler d’alchimie, et dans le vestiaire il y a une superbe ambiance. Là, on fait un bon début de saison là où l’année dernière on avait raté des matchs clés dès le début du championnat. Ca nous a mis sous pression toute une partie de la saison du coup cette année, on fait tout pour bien démarrer. On a réussi à faire en sorte que le courant passe bien entre tous les membres de l’équipe. Dès la pré saison, j’ai senti qu’il y avait un vrai esprit de groupe.

BasketActu : Est ce que cela met beaucoup de pression d’avoir autant d’équipes juste derrière soi en l’occurrence Chalon, Fos, et Boulogne ?

RD : Non. Tu sais la pression à Limoges a toujours existé. Que l’on soit premier avec deux matchs d’avance, on aura toujours l’obligation de gagner avec la manière. Si on n’est pas dans le haut de tableau, il faut y revenir. Le club a accompli tellement de choses qu’on a l’habitude. C’est vrai que là on est suivi au classement mais bon, ça ne met pas de pression supplémentaire.

BasketActu : La marque est très bien repartie avec 5 joueurs à 10 pts ou plus. Peut on dire que le danger vient de partout ?

RD : C’est clair, ça se voit surtout dans les fins de matchs. Ce ne sont jamais les mêmes personnes qui marquent les paniers décisifs. Par exemple, sur les derniers matchs c’est Kyle McAlarney qui a pris les choses en main. D’autres matchs, ça a été Massie ou Milbourne voire d’autres. On dispose vraiment d’armes différentes sur le terrain. On peut trouver des mecs chauds n’importe quand.

BasketActu : Qu’est ce que cela fait de retrouver ton acolyte Sambou Traoré à tes cotés ?

RD : C’est bien, je suis content de retrouver quelqu’un de Paris dans l’équipe. Ca me manquait. C’est agréable de l’avoir à mes cotés. Il y a Sambou mais aussi les autres. On a l’impression d’être dans une équipe espoir avec des jeunes qui s’éclatent. On a vraiment une équipe spéciale. Ca fait vraiment longtemps que je n’ai pas eu une équipe comme ça. Sur les trajets on tire une table et on joue au huit américain toute la nuit, on rigole, ça faisait longtemps que je n’avais pas connu ça. L’état d’esprit du groupe me rappelle lorsque j’étais en espoir à Paris ou lorsque je suis arrivé en pro à Cholet. Il n’y a pas de prises de têtes, on peut tout se dire.

BasketActu : Vous avez connu vos 4 défaites à l’extérieur. Est ce qu’il est difficile pour vous de maintenir votre force de frappe en déplacement ? 

RD : On a eu une baisse de régime il y a un mois et demi. On est tombé dans un petit confort. On a perdu des matchs que l’on aurait jamais du perdre, en tout cas pas de cette manière. Là depuis, les équipes se sont quelque part adaptées à notre style de jeu. Elles connaissent les talents individuels. Maintenant que l’on rentre dans cette seconde phase, il faut regarder les défenses adverses et mettre l’accent sur les systèmes pour bien entamer cette phase. On a vu qu’on avait eu un peu de mal donc, il faut régler cela pour le reste de la saison. Sinon, on a manqué de dureté sur certains matchs notamment face à Evreux ou Boulazac. On aurait du sortir un match de guerrier et ce n’a pas été le cas.

BasketActu : Est ce une mission impossible de gagner au Prado ?

RD : Avec l’équipe que l’on a, on a souvent l’impression que lorsque l’on perd c’est de notre faute. Sans retirer le crédit à Boulazac qui a fait un très bon match. C’est une très bonne équipe avec un bon banc. Lorsque tu regardes sur le papier on a un super groupe. Alors c’est vrai qu’on a manqué de réussite, mais on a surtout manqué de dureté par moment. Lorsqu’on a été intense pendant 3’30, on a remonté un déficit de 12 pts. Après le match s’est joué sur les lancers francs. Si on avait fait ça tout le match, ça n’aurait pas été le même score.

BasketActu : Comment vous aviez appréhendé Vichy ?

RD : Ben déjà, il ne fallait pas regarder leur position au classement. C’est une équipe en quête de victoire qui a de nouveaux éléments. Ils sont, tout de même, meilleurs qu’il y a quelques semaines ou quelques mois. Du talent, il y en a quand même dans cette équipe, ils ont un gros budget. Ce ne sont pas les derniers parce qu’ils sont promus avec un effectif court, c’est une équipe reconnue qui a une histoire. Sur un match où ils n’ont plus de pression, ils pouvaient créer la surprise là où personne ne les voyait gagner. C’était à nous de faire les choses correctement pour partir en vacances dans les meilleures conditions. Même si ils sont parfois un peu brouillon en attaque, ça n’en reste pas moins des guerriers.

Tags : , , , , ,
Comments

Commentaires (2)

  1. Jiji junior87

    un mec accroché a cette vile a ce club. je le connais personnellement, c'est un mec bien.

  2. experballistique

    bonne communication comme d habitude,rieà dire!