Le Real Madrid enfonce Tel Aviv, Moscou assure, le Pana a tremblé

Les Madrilènes ont dominé le champion d’Europe tandis que le CSKA Moscou et le Panathinaikos se sont imposés en déplacement.

felipe reyesL’écart est trompeur, le Real Madrid était deux tons au-dessus du Maccabi Tel Aviv ce soir (86-75). Dans une salle chaude et désireuse de voir les siens prendre le meilleur sur le club qui l’avait privée d’une neuvième Euroleague en mai dernier, la Maison Blanche n’a laissé aucune chance à un Club Nation loin, très loin de son niveau affiché la saison passée.

Entamée tambour battant par les Madrilènes, la partie n’a jamais souri à des Israéliens au collectif dramatiquement absent et rejetés 35 minutes durant à une dizaine d’unités, malgré les quelques éclairs de Brian Randle (17 pts, 7 rbds) et d Jeremy Pargo (14 pts, 7 pds). Seulement inquiété en début de second quart-temps, le Real a affiché une belle maitrise collective et fait front face aux assauts adverses à l’intérieur, avec sa doublette Felipe Reyes (16 pts, 9 rbds) – Gustavo Ayon (11 & 7) ô combien complémentaire.

Avec un suspense tué dès le début de la deuxième mi-temps par les 9 points consécutifs signés Jaycee Carroll (18 pts), la formation de Pablo Laso profite de sa victoire pour confirmer sa place de leader du Groupe E. Rejeté à trois victoires, le Maccabi Tel Aviv est quant à lui de plus en plus proche de la sortie de piste prématurée.

Dix points, ça suffit ?

Le Panathinaikos et le CSKA Moscou se sont fait peur. En déplacement sur le parquet du très amoindri Galatasaray, le Pana pensait avoir match gagné à l’entame du money time, après avoir passé un 11-0 alors que les deux équipes étaient encore à égalité quelques instants plus tôt. Que nenni. Un relâchement coupable plus tard, la bande à Pat Young (24 pts, 9 rbds) est revenue à une petite longueur à la faveur d’un interminable jeu de lancers francs… avant de voir Josh Carter (10 pts, 7 rbds, 6 pds) rater bêtement ses deux lancers de l’égalisation à sept secondes du buzzer (84-86). Guidé par un Vladimir Jankovic au four et au moulin (13 pts, 6 rbds, 4 pds), le Pana a eu peur. D’autant plus qu’une défaite l’aurait mis dans de sales draps, à une semaine de la réception des trublions de l’ALBA Berlin.

Autre ténor victime d’un petit oubli : le CSKA Moscou. Chez son homologue de Novgorod, le club moscovite pensait avoir match gagné à 5 minutes de la fin, lorsque Nando De Colo (6 pts, 5 rbds, 4 pds) enquillait le panier des 10 points d’avance. Mi-tranquilles, mi-pas sereins, Sonny Weems (21 pts) et ses troupes ont par la suite laissé Taylor Rochestie (21 pts, 6 pds) et Tarence Kinsey (17 pts) sonner la révolte, sans pour autant les laisser créer l’exploit (82-86).

Tags : , , , , ,
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires

Comments are closed.