Le Real Madrid rejoint la Finale de l’Euroleague

Emmené par un grand Felipe Reyes (17 pts), le Real Madrid va aller défier l’Olympiacos en finale de l’Euroleague.

Rudy Fernandez -Real Madrid4ème quart-temps : Barcelone  67 – 72  Real Madrid

« Asi ! Asi ! Asi gana el Madrid ! » Les fans des Blancos peuvent exulter, leurs joueurs se sont défoncés pour aller chercher la finale. Mis en grande difficulté par le show Sarunas Jasikevicius dès l’entame du dernier quart-temps (6 pts), les Madrilenos ont trouvé en Felipe Reyes leur sauveur (17 pts, 5 rbds). Présent au rebond, capable de mettre le petit coup de mano qui va bien, le pivot a fait parler l’expérience face aux Barcelonais. Enormissime en défense, agressif dans l’attaque du cercle et très altruiste, Rudy a lui aussi apporté son moellon à l’édifice en dépit de deux shoots ouverts manqués à trois points (8 pts, 5 rbds, 4 pds, 4 ints).

Paralysés par la bonne défense du Real sur PnR, les Blaugranas se sont fait dessus dans les dernières minutes. Jasikevicius à court de pétrole, Juanca ciblé, seul Huertas a eu le courage de poser ses cojones sur le parquet (19 pts). Sauf que, contrairement au quart-temps précédent, le Brésilien loupe tout, même le plus facile. Dans ces conditions, impossible d’espérer l’emporter.

3ème quart-temps : Barcelone  51 – 48  Real Madrid

Le Barça est revenu avec l’intention de casser le rythme. Les baffes se distribuent, le Real la ramène moins. Marcelinho prend faut à trois points, le mec a toujours la même mécanique : feinte de départ vers le cercle suivi d’un pull up jumper. La ficelle tremble à trois reprises. Rudy tente de sauver les apparences mais passe le plus clair de son temps à chialer. C’est donc Carlos Suarez et la grande Zaza qui doivent sauver la maison qui brûle.

Mi-temps : Barcelone  33 – 39  Real Madrid

Fear the Beard ! Les Sergio prennent les clés du camion et foncent dans le tas. Chaco fait courir les vieilles jambes de Sarunas Jasikevicius avant de servir Llull qui enfile les perles à trois points. Le Barça sent le vent tourner et remet ses titulaires sur le parquet… En vain. Juanca se démène mais perd son match up face à Llull puis Rodriguez prend le relais. Dans les cordes, les Catalans déclenche le plan ORSEC : Ante Tomic touche tous les ballons. Suffisant pour stopper l’hémorragie, pas assez pour revenir, car ce diable Rudy, par ses dribbles chaloupés, a fait la nique à Joe Ingles.

1er quart-temps : Barcelone  18 – 11  Real Madrid

Le Barça a décidé de saisir le taureau par les cornes en dictant le tempo. Ante Tomic est immédiatement servis dans la peinture et fait bien des misères à Zaza Begic, qui lui avait été préféré par les Madrilènes cet été. Marcelinho Huertas profite des bons décalages de ses partenaires pour venir scorer quelques points par des shoots à 3-4 mètres avant de se faire punir par Sergio Llull. Incapable d’élever le rythme de la rencontre malgré les efforts de Rudy, le Real serre les dents et mise sur Nikola Mirotic qui, grâce à un panier dans le corner puis un 2+1, permet aux siens de rester à bonne portée. Enfin, ça, c’était avant que Juanca Navarro ne prenne feu en rentrant deux paniers coup sur coup.

FC BARCELONA REGAL
# Player Min Pts 2FG

M-A
3FG

M-A
FT

M-A
Rebounds As St To Bl Fouls PIR
O D T Fv Ag Cm Rv
8 SADA, VICTOR 7:27 0/1 1 1 2 2 1 2
9 HUERTAS, MARCELINHO 30:24 19 4/8 3/7 2/2 6 6 2 1 2 1 2 1 16
10 ABRINES, ALEJANDRO 4:01 0/1 1 -2
11 NAVARRO, JUAN CARLOS 32:55 9 1/5 2/4 1/1 1 1 2 3 1 4 4 2
13 JASIKEVICIUS, SARUNAS 11:36 6 3/4 0/1 2 1 3
14 TODOROVIC, MARKO 2:19 2 1/1 1 1
18 WALLACE, C.J. 14:26 2 0/3 2/2 2 2 3 4 2 2
20 INGLES, JOE 33:19 5 0/1 1/3 2/2 5 5 2 1 1 2 4 11
22 RABASEDA, XAVIER 0:17
25 LORBEK, ERAZEM 25:35 6 3/7 0/3 2 3 5 2 1 4 1 -2
32 JAWAI, NATE 1:51 1 2 -3
44 TOMIC, ANTE 35:50 18 6/7 6/7 3 9 12 1 1 1 1 2 6 34
Team 3 3 1 2
TOTALS 200:00 67 18/34 6/22 13/14 7 29 36 12 2 13 2 3 23 19 66
52.9% 27.3% 92.9%
Min: Minutes played; Pts: Points; 2FG M-A: 2-point Field Goals (Made-Attempted); 3FG M-A: 3-point Field Goals (Made-Attempted); FT M-A: Free Throws (Made-Attempted); Rebounds: O (Offensive), D (Defensive), T (Total); As: Assists; St: Steals; To: Turnovers; Bl: Blocks (Fv: In Favor / Ag: Against); Fouls: Cm (Commited), Rv (Received); PIR: Performance Index Rating
Head coach: LASO, PABLO
REAL MADRID
# Player Min Pts 2FG

M-A
3FG

M-A
FT

M-A
Rebounds As St To Bl Fouls PIR
O D T Fv Ag Cm Rv
4 DRAPER, DONTAYE 0:28
5 FERNANDEZ, RUDY 30:54 8 3/8 0/2 2/2 2 3 5 4 4 3 3 3 11
8 SUAREZ, CARLOS 11:47 6 0/3 2/2 1 1 2 1 1 3
9 REYES, FELIPE 18:53 17 7/12 3/4 4 1 5 1 1 1 6 23
12 MIROTIC, NIKOLA 24:15 6 1/5 1/3 1/1 3 3 2 1 1 2 3
13 RODRIGUEZ, SERGIO 22:04 12 3/8 1/4 3/4 1 1 9 1 1 1 4 16
15 HETTSHEIMEIR, RAFAEL DNP
16 BEGIC, MIRZA 12:34 4 1/3 2/4 1 2 3 1 1 3 3 5
20 CARROLL, JAYCEE 22:13 2 1/5 0/1 1 5 6 1 1 2 1
23 LLULL, SERGIO 32:32 13 1/3 3/6 2/2 1 3 4 2 1 3 2 10
44 SLAUGHTER, MARCUS 24:20 6 3/3 1 2 3 1 4 3 7
Team 5 3 8 1 7
TOTALS 200:00 74 20/50 7/18 13/17 16 24 40 16 6 10 3 2 19 23 86
40% 38.9% 76.5%
Tags : , , ,
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires (5)

  1. Marié tir

    Navarre trop bien pris par la défense, le coach aurait du prendre le pari de jouer sans lui et relancer sada pour voir. Des joueurs comme ingles ou lorbek se seraient peut être plus exprimés dans le money time.

  2. Burt Cassander

    Je n'ai vu aucune image, y'a du monde à Londres pour le Final Four ? Des supporters des équipes et de l'ambiance? (d'ailleurs si vous en avez, je suis preneur, faut payer, même pour les recaps, sur le site de l'EL…)

    Sinon ça date de quand la dernière finale du Real? 1995 nan?

    Belle opposition de style face à l'Oly, cela devrait envoyer. C'est dimanche le match? (ouep désolé pas le temps de regarder grand chose en ce moment, je pose des questions cons).