Récap de la journée 29. Pas de surprises ni de cadeaux…

Dernière ligne droite en Pro B, et tout le monde est à la poursuite de Nanterre. Enfin, tout le monde… Disons 3 équipes. Du derby, du surplace, et finalement aucune surprise.

Vendredi soir :

Cedric Binault, coach du Portel, équipe en forme du moment, retrouvait face à lui son ancien club lillois. Alors que les Nordistes pensaient avoir relancé la machine, ils explosent sur la côte, n’arrivant pas à la barre symbolique des 60 pts. Fred N’Kembe et le champion de France de Boxe-Basket Jean-Philippe Ludon cumulent à eux deux -4 d’éval. Chris Davis (16 pts, 9 rbds) est le taulier. Côté Lille, il y a Andre Harris (25 pts sur 55) et les autres : Mallet+Gillet+Abdul Hamid+Chéry = -11 d’éval… Score final 70-55.

Le match des inconstants opposait le CCRB à Nantes. Les coupeurs de têtes nantais tombent dans le traquenard marnais. Dominés d’entrée, les joueurs de Louis La Brocante peuvent regretter le 20-12 inaugural, trainé comme un boulet. Chris Daniels (14 pts, 12 rbds) perd son duel contre Korvotney Barber (15 pts, 13 rbds), mais gagne le match. La bonne surprise du jour, côté nantais : la ligne de stat complète du #10, car on sait qu’il varie, Cel. Score final : 80-75

Le chiffre clé du soir semble bien être le 55, puisque c’est également la limite que Fos a fixé à ses adversaires savoyards. Toujours diminués par des blessures (Dunn, Sonko), Aix solutionne ses problèmes tant bien que mal. C’est dans le 2e ¼ temps qu’Aix plose (désolé…), encaissant un 21-8. 42 rebonds à 27 pour Fos, autre clé.  Sherman Gay (18 pts, 6 rbds) et Mohammed Hachad (17 pds, 8 rbds, 6 pds) sont les fers de lance sudistes. Seul James Mathis surnage (13 pts, 6 rbds) en face. Score final : 71-55.

La semaine dernière, Quimper détruisait Rouen. Cette semaine ils sont tombés sur un Sacha Massot de gala (25 pts, 12 rbds, 5 pds). Dominateurs, les Antibois plient le début de match (20-11) et seront assez lucides pour gérer la fin. Marius Runkauskas (17 pts, 3/6 à 3 pts) ne doit pas être aimé à la LNB : après une saison et demie en France, les instances de la Ligue n’ont toujours pas retrouvé le S de son nom. Très pro. Ça sent les tongues et le short à fleurs pour les deux équipes, qui n’ont plus grand chose à jouer. Score final : 68-66.

Samedi soir :

Bourg a toujours un œil sur le 8e spot de playoffs, malgré une saison un peu trouble. St Vallier est une salle difficile, mais pas non plus imprenable. Pas vraiment défensive, la rencontre se termine presque en feu d’artifice (31-30 sur le 4e ¼ temps). St Vallier domine au rebond (+8), mais la clairvoyance burgienne fait la différence (24 pds). Angelo Tsagarakis envoie de la fêta face à son ancien club (30 pts, 9/11 aux tirs, 7/8 à 3 pts). 115 d’éval à 98, excusez du peu. Brice Vounang (21 pts, 8 rbds) ne suffit pas aux Drômois. Score final 92-98.

Rouen face aux naufrageurs clermontois, qui ont fait mieux que résister. Si la différence à l’éval est conséquente (102 à 81), le SCBA n’est pourtant pas si loin. Moins adroit, malgré un convaincant 50% aux tirs dont 47.8% à 3 pts, Clermont se rate sur la ligne des LF (5/12), et laisse filer la bataille du rebond. Trop de détails accumulés dans le mauvais sens. Devonne Giles (15 pts, 12 rbds) se souvient qu’il peut être dominant. O’Darien Bassett (23 pts, 4 rbds, 6 pds) a tout fait sauf le café. Score final : 82-75.

Le leader de Pro B au classement inversé continue son chemin de croix. Corey Rouse (20 pts, 14 rbds) tient encore les Carolomacériens sur son dos, mais ce n’est toujours pas assez. Sans être archi dominants, et dans un match assez équilibré, Boulogne débarque dans les Ardennes sans passer par la Belgique et continue son chemin. Solides au rebond (51 à 38), Charleville craque. Encore. Darryl Monroe (18 pts, 10 rbds) fait ce qu’il faut. Score final : 65-73.

Peut-être un tournant pour Dijon, en cas de succès contre Evreux, avec un retour possible dans le top 3. Evreux échappe au club des 55 du week-end, et échoue à 54. Dijon en mode défensif, ça ne fait pas rire. Evreux, toujours sans Da Silva, est trop court. Jeremy Leloup (19 pts) et Erroyl Bing (13 rbds) tiennent la maison qui s’est finalement effondrée sur Calvin Watson (-10 d’éval). Score final : 83-54.

Nanterre n’a que 2 matches d’avance sur Rouen. En gagnant à Boulazac, c’est une étape supplémentaire de franchie vers la montée directe. Pour Boulazac, ce nouveau revers à domicile l’oblige à aller gagner en Savoie vendredi, sous peine de voir les playoffs s’éloigner de manière significative. Le match ? 5 joueurs à plus de 10 pts des deux côtés, une adresse globale douteuse et 20 balles perdues par le BBD. Paradoxe statistique, Boulazac gagne à l’éval, malgré les ballons dans les tribunes. Will Daniels et Nate Carter assurent (19 pts). Yannick Gaillou aussi (18 pts, 11 rbds). Score final : 75-79.

Observations en vrac

  • Calvin Watson fait presque autant à l’éval que le quatuor Lillois. Mettez tout le monde dans la même équipe, et vous faites pire que le CSP.
  • Sacha Massot, on l’a forcé à jouer en Pro B ? C’est pas qu’il n’ait rien à y faire, mais bon…
  • Merci à Aaron Cel d’avoir inspiré les pires jeux de mots de la saison.
  • Un joueur, un surnom : Mohammed « télé » Hachad ? Grosse saison pour lui et la team de Fos.
  • Charleville est mathématiquement en N1 la semaine prochaine en cas de défaite face à Nantes.

Les titres auxquels vous avez échappé

  • Karim Reid raide
  • Aaron Cel rit
  • Lille perd le Nord

Le classement

1 – Nanterre : 21-8

2 – Rouen : 19-10

3 – Dijon : 18-11

4 – Evreux : 18-11

5 – Le Portel : 17-12

6 – Fos-sur-Mer : 17-12

7 – Aix-Maurienne : 16-13

8 – Châlons-Reims : 16-13

9 – Bourg-en-Bresse : 16-13

10 – Boulogne-sur-Mer : 16-13

11 – Boulazac : 14-15

12 – Nantes : 13-16

13 – Antibes : 12-17

14 – Lille : 12-17

15 – Saint-Vallier : 11-18

16 – Quimper : 11-18

17 – Clermont : 8-21

18 – Charleville-Mézières : 6-23

Tags : ,
Comments
Un peu de LNB, un peu d'Euroleague, beaucoup de bonheur...

Commentaires (23)

  1. Nairod

    Et un pas de plus pour Nanterre!

    Avec le calendrier qu'on a pour la fin de saison, on va surtout pas s'enflammer, mais bordel que ça fait plaisir chaque semaine de s'en rapprocher un peu plus!

  2. GW (ein neues wichti

    Ca sent quand même très très bon pour Nanterre !

    Ca serait beau d'avoir deux team de pro A, un club de foot, 2 clubs de rugby et Rolland Garros concentrés à l'Est de Paris.

  3. Gohn

    Tout le monde pensait voir Rouen et Dijon remonter… Finalement, au moins une de ces deux équipes fera une saison de plus en pro B.

    Pendant ce temps là, l'IdF aura surement 2 clubs en pro A la saison prochaine. Paris va peut être enfin tenir son rang dans un sport (je dis ça en tant que supporter du PSG…).

  4. Nairod

    @Gohn

    Je te reprends tout de suite, Nanterre ce n'est pas Paris!

    Et je dis ça en tant que Nanterrien ;-)

  5. OscarAbine

    Ca serait sympa pour Nanterre. Mais j'ai quand même quelques doutes sur la capacité de Nanterre à évoluer en ProA.

    J'espère me tromper, mais ça me semble compliqué. On verra. Faut déjà qu'ils montent…

  6. Whitechocolate

    Je serai content si Nanterre monte car il y a vraiment une belle équipe mais l'an prochain en cas de Pro A ça va etre plus que dur nottament niveau économique vu la taille de la salle et le budget.

  7. hackbuster

    Si Nanterre monte, faudra mettre des vrais supporters à la place de la fresque en trompe oeil…

  8. gigijunior

    le problème c est que donnadieur c est un magicien…avec 3 bout de ficelles il te fait un effectif qui tiens (très) bien la route en proB et ceux depuis des années…mais la ProA reste d etre difficile. Ils ont un effectif qui est vraiment competitif, mais en ProB. des interieurs petits mais costauds et vifs. a l aile leur ricain je pense est un peu soft pr la ProA et a la mène Akono est seule et un peu limité, et comme il ne changeront pas tout leur effectif, j ai peur de la grosse dégringolade pour eux l'année prochaine

  9. OscarAbine

    Ouip, schématiquement, c'est ça…

    Faut espérer pour le PB qu'ils restent en ProA, quoi.