ALL STAR GAME

Rémi Giuitta : « Un joueur a le droit de se défendre même quand il fait une connerie »

Le coach fosséen Rémi Giuitta a fait le point sur le dossier Jordan Aboudou.

Suite à son exclusion (pour deux fautes techniques et une altercation verbale avec Clerc et Russell (Nancy)) lors des quarts de finale des playoffs de Pro B, le joueur de Fos Jordan Aboudou a écopé de deux matchs de suspension. Son appel n’ayant pas été reçu à temps, il n’était donc pas sur le terrain hier face à Rouen, lors du match 1 de la 1/2 finale. Son entraîneur Rémi Giuitta a donné son point de vue sur la situation.

« Pour l’instant Jordan (Aboudou) est suspendu. Je ne veux pas le défendre sur les faits. Les faits tout le monde les a vu, ceux qui ne les ont pas vu se procureront la vidéo. Ce que je trouve aberrant dans la situation de Jordan Aboudou aujourd’hui, c’est qu’on le prive de ses droits. Les faits, je ne les conteste pas C’est décidé de le sanctionner de deux matchs. Je crois que l’on est dans un état de droit et toute personne a le droit de faire appel, d’argumenter et de se défendre. Là, l’appel on refuse qu’il soit suspensif. On lui dit « tu passes en appel, après avoir purgé ta peine ». Pour moi, il y a une double privation de ses droits : non seulement son droit d’appel ne sert plus à rien et comme c’est sa première sanction de sa carrière, en sept ans, un article prévoit que le joueur peut demander à transformer sa suspension en accomplissement de travaux d’intérêts généraux. Ce droit-là, il n’y a pas le droit non plus. Finalement il n’a le droit à rien. Il y a les faits, mais après il y a le droit et le juridique. Un joueur a le droit de se défendre même quand il fait une connerie ».

Propos recueillis par Nicolas Sebire

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.