Rémi Lesca : « il n’y a personne qui se sacrifie »

Comme son entraîneur Claude Bergeaud, Rémi Lesca a regretté les attitudes individualistes de certains éléments de l’équipe.

Lesca RémiLargement battu par Nanterre (90-73) ce week-end, Pau a peut-être laissé passer une de ses dernières chances de les accrocher. La faute notamment à des attitudes trop individualistes chez certains joueurs qu’ont relevé et Claude Bergeaud et Rémi Lesca. Pour ce dernier, cela est tout simplement inadmissible qu’elles éclatent au grand jour le jour des matchs.

« Sur ces deux matchs (Strasbourg et Nanterre ndlr) c’est la même manière de perdre. On est au contact mais on se demande encore comment. Sur le troisième quart-temps on ne peut pas jouer sur le fait que l’adversaire va louper des paniers. Les deux défaites sont logiques. Ça faisait un mois que je voyais les joueurs un peu moins concernés. J’osais espérer que ça change le jour des matchs mais on ne peut pas préparer un match seulement le matin du match; ça se prépare la semaine à l’entraînement ».

« C’est de la honte car le grand public le voit au grand jour pour la mentalité de chacun. Ça m’embête vraiment parce qu’il y’a des bons mecs, tout le monde s’entend bien mais le jour du match personne ne veut donner à l’autre. Chacun veut montrer ce qu’il peut faire; ça n’est pas un esprit de gagnant, il n’y a personne qui se sacrifie. Depuis que Sami n’est plus là, plus personne ne veut faire le sale boulot. Ok il se faisait critiquer, siffler au Palais mais maintenant on s’aperçoit que quand il n’y a plus personne pour faire le travail de l’ombre on le paye dans un quart-temps ».

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.