Ricky Rubio : « Le Mondial en Espagne, c’est beaucoup de pression »

Le meneur de l’équipe d’Espagne Ricky Rubio a avoué qu’évoluer à domicile lors de la Coupe du Monde était une source de pression supplémentaire.

Eurobasket-2013-RubioRicky Rubio est désormais un habitué de la séléction espagnole, présent au sein de l’équipe depuis les Jeux olympiques de Pékin en 2008. D’ores et déjà double champion d’Europe avec la Roja, le meneur des Minnesota Timberwolves est l’un des joueurs importants de la séléction. Du haut de ses 23 ans, Ricky Rubio a d’ores et déjà acquis une belle expérience que ce soit en NBA ou alors dans les différentes compétitions internationales. Il s’est confié au journal espagnol As sur le fait de participer à un Mondial en Espagne, il a expliqué que ce groupe avait l’habitude de gérer la pression :

« Jouer une Coupe du Monde à domicile, c’est beaucoup de pression, mais cette séléction a l’habitude de jouer avec des responsabilités. La clé c’est de savoir la gérer et je pense qu’on l’a appris. On va jouer pour l’or mais il va y avoir beaucoup d’obstacles dont les États-Unis, l’un des favoris de la compétition », a commenté Ricky Rubio pour As.

Et si Ricky Rubio parle de plusieurs obstacles, c’est que comme plusieurs de ses coéquipiers l’ont expliqué avant lui, la Roja ne se méfie pas seulement de Team USA :

« Il est vrai que beaucoup nous imaginent en finale contre les USA, mais dans une Coupe du Monde il y a d’autres équipes dangereuses. Et il n’y a pas besoin de regarder très loin, dans notre groupe il y a la France, la Serbie, le Brésil, trois équipes qui peuvent prétendre au podium. »

De toute façon, les Espagnols peuvent difficilement tenir un autre discours (ils ne vont pas dénigrer les autres équipes) mais ils restent tout de même largement favoris au sein de ce groupe A et l’un des grands prétendants au titre avec Team USA. Mais la Roja n’est pas à l’abri d’une mauvaise surprise et ça aussi Ricky Rubio l’a appris par le passé lors du Mondial 2010 (élimination en quarts de finale).

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.