ALL STAR GAME

Road to the playoffs : combat à trois pour la 8ème place 

Il reste encore une place à prendre pour les playoffs mais qui de l’ASVEL, Orléans ou Nanterre en sortira vainqueur ?

Il reste une place à pourvoir en playoffs depuis les qualifications de Paris Levallois, Chalon et Nancy, le week end dernier.

Etonnement les trois derniers candidats en course ont perdu leur dernier match et auront donc besoin d’attendre fébrilement la dernière journée pour être fixé sur leur sort.

Qui de l’ASVEL, Orléans ou Nanterre en sortira vainqueur ?

Rappel du règlement en cas d’égalité :

Egalité entre deux équipes :

En cas d’égalité entre deux équipes, seuls les résultats obtenus entre elles cette saison comptent pour définir leur classement, suivant ainsi la règle du point average particulier.

Egalité entre trois équipes ou plus :

En cas d’égalité entre trois équipes ou plus, un second classement est établi prenant en compte uniquement les résultats obtenus entre elles.
Si à la suite de ce second classement, il y a toujours égalité, les équipes sont classés selon la règle du point average particulier.

Les différents scénarios :

L’ASVEL se qualifie si :

L’ASVEL gagne à Roanne

L’ASVEL perd à Roanne mais Orléans et Nanterre perdent également contre Le Mans et Chalon

Nanterre se qualifie si :

Nanterre gagne contre Chalon, l’ASVEL perd à Roanne

Orléans se qualifie si :

Orléans gagne contre Le Mans, l’ASVEL et Nanterre perdent contre Roanne et Chalon

 

Preview : Roanne ASVEL
Edwin Jackson ADL’ASVEL enchainait les victoires à domicile depuis début Mars, mais au moment de sceller la qualification contre Limoges, la machine s’est grippée et la maladresse en fin de match a été fatale au club de Villeurbanne. Il faudra donc aller chercher une dernière victoire à l’extérieur, qui échappe au club depuis  le 1er mars, et une victoire à Strasbourg.
Le résultat devrait dépendre en grande partie du rendement de Amara Sy qui s’affirme comme étant le leader de cette équipe et de Edwin Jackson dont le scoring est indispensable au succès de l’ASVEL. Il dépendra également de l’apport de leurs partenaires car les 2 joueurs semblent bien seuls dernièrement. Keselj, le shooteur serbe, symbolise bien les difficultés des joueurs étrangers de Villeurbanne, 6 matchs de suite à moins de 35% au shoot avant la victoire contre Cholet, il rechute contre Limoges à 0 pt (0/5).  Wright peine à tenir le poste de meneur depuis la blessure de Carter et Machado, le pigiste fraichement arrivé en France paye son inexpérience.
En face, Roanne aura surement à cœur d’offrir à ses supporters une dernière victoire avant de rejoindre la ProB. La semaine dernière ils ont poussé l’équipe du Mans dans ses derniers retranchements, ne craquant qu’en fin de match. Ils ont donc les armes pour battre une équipe de l’ASVEL dans le doute. Reste à savoir si mentalement, Amagou, English, Samnick et leurs coéquipiers seront encore motivés par cette victoire symbolique, eux qui luttaient pour leur survie dans l’élite au Mans, et qui sont aujourd’hui condamnés.
A l’aller, l’ASVEL l’avait emporté 67-58, grâce déjà à son duo Sy/Jackson, le premier réussissant un double double (17 pts, 10 reb), le second inscrivant 16 pts.

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.