Roanne fait déchanter l’ASVEL

La Chorale continue d’afficher une bonne forme en s’imposant 67-61

Voilà un derby qui a tenu toutes ses promesses. Il fallait s’y attendre, la Chorale de Roanne ne pouvait pas rester longtemps à la dernière place du classement. Après une victoire en terre chalonnaise, les Roannais se sont offerts leurs voisins de l’ASVEL, sans Victor Samnick absent.

Pourtant, c’est bien la Green Team qui mieux débuté cette rencontre en profitant de son point de fixation à l’intérieur, l’ancien roannais Uche Nsonwu (14pts et 4rbds). La physionomie du match a ensuite changé après un quart temps et demi. La Chorale est en effet montée d’un cran dans son intensité pour infliger un 11-0 aux visiteurs. Cette période a profité à un Matt Howard très actif. L’ancien de l’Olympiacos a été impeccable du premier jusqu’au dernier quart temps et a pu établir sa meilleure marque de la saison avec 26pts et 11rbds. Durant cette même période, Pierre Vincent a pris une faute technique pour contestation, visiblement agacé par les fautes non sifflées sur ses joueurs. Mais les hommes de Luka Pavicevic sont vite retombés d’un ton et les coéquipiers d’Amara Sy (12pts et 6rbds) en ont profité en punissant leurs adversaires d’un 10-0. A la mi-temps, l’ASVEL avait repris l’avantage en profitant d’une nouvelle balle perdue des Roannais (30-32).

 Le troisième quart temps fut à l’avantage des Roannais (47-41) malgré un William Gradit passé à côté de son match et qui a enchainé les ballons perdus (5bps mais 10pts). La Chorale, grâce à une bonne défense, a su conserver son avantage jusqu’au money time. Dans les moments cruciaux, l’ASVEL a réussi à recoller au score notamment grâce à la réussite à trois points d’ Edwin Jackson (9pts). Toutefois, Roanne va mieux qu’en début de saison et a su ne pas paniquer pour garder son avance. Un dunk énorme de Coleman Collins sur Georgi Joseph a scellé définitivement la rencontre.

Dans une Pro A toujours indécise, Roanne revient à une seule victoire de son adversaire du soir.

Tags : ,
Comments
Plongeur avec Rudy Fernandez et coiffeur de Simone Pianigiani. Aussi solide que Lior Eliyahu dans un Final Four. Email | Compte Twitter

Commentaires (1)

  1. roannais

    aie le dunk de collins sur joseph le twitter lol

    jolie poster :)