Rouen s’impose sur le fil face à Caen

Rouen s’est imposé par la plus petite des marges face à Caen (84 à 83).

Parfois une victoire tient à pas grand chose. Pour Rouen, elle s’est jouée à la faveur d’un contre d’Amin Stevens (20 points et 7 rebonds) sur Ludovic Chelle (17 points) dans les toutes dernières secondes de la rencontre. Menés pendant une bonne partie de la rencontre, les Rouennais ont eu le mérite de jamais rien lâché et de terminer en boulet de canon lors du dernier quart-temps (20-8) alors que Caen avait un petit matelas d’avance. « On a mené de seize points trop tôt » concédait d’ailleurs le coach Hervé Coudray pour qui la blessure de l’intérieur Bastien Vautier (cheville gauche) pendant le money-time a été un tournant.

Aussi, les points du trio rouennais Williams/Dibo/Emegano (54) ont fait beaucoup de bien tout comme les caviars de Félix Michel (14 passes décisives) qui a parfaitement pris le relais d’Ovidijus Varanauskas vite blessé à la voûte plantaire. Grâce à cette victoire, Rouen conforte sa place dans le Top 8 (neuf victoires pour sept défaites).

Les réactions :

Hervé Coudray (Caen) : « Je n’ai pas grand chose à reprocher à l’équipe, on perd sur des détails. On a fait des choses intéressantes pendant trente-cinq minutes. Je ne suis pas sûr que l’on mérite de perdre mais l’adversaire s’est aussi accroché pour revenir. On doit continuer à travailler. Pour Bastien (Vautier) ça n’a pas l’air si méchant que ça, il a pu poser le pied par terre. Çà doit être sa première entorse, ça fait plus mal quand on n’est pas habitué ».

Alexandre Ménard (Rouen) : « Le match a été âpre et très engagé. On a aussi du bricoler tout le match. Le public a été très important et j’ai envie de les remercier car les joueurs ont besoin de ça. Félix (Michel) a su tirer son épingle du jeu; je suis content pour lui car c’est quelqu’un qui travaille et qui n’est pas toujours récompensé. Cette semaine on avait beaucoup travaillé sur les fins de possession. On a quand même réussi à la fin à trouver les joueurs qu’on voulait. Le mérite revient aux joueurs qui se sont arrachés. Je leur avais dit qu’on était fier d’eux car ils se battent tous les jours à l’entraînement ».

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.