Ruddy Nelhomme : « On ne fait pas un si mauvais match »

Malgré la défaite, le coach pictavien a trouvé quelques motifs de satisfaction dans la prestation de son équipe face à la JSF.

Comment expliquer cette lente descente de Poitiers tout au long de la rencontre ?

Comment l’expliquer ? D’abord on est bien rentré dans le match. Sur le premier quart-temps on fait un bon travail défensif. Et par la suite l’équipe de Nanterre arrive à trouver le rythme et à pouvoir avancer sur nous un peu plus en terme d’adresse et de défi physique dans le un-contre-un. Après le match est resté sur le même rythme mais  nous on n’a pas réussi à reprendre le contrôle du match. Ce qui fait que sur la fin on reste sur le même état d’esprit même si on essaye de revenir. On n’y arrive pas. Par contre Nanterre fait un bon match sur la continuité de ce qu’ils font sur la constance de l’effort. Nous au début on a été bien et après on a été moyen. Ce qui fait qu’à la fin Nanterre ils sont montés crescendo contrairement à nous.

 

Y’a-t’-il eu un déficit au niveau du rebond ?

Oui et non. Il y’a 32 à 34, il n’y a pas spécialement de déficit. Après il y’a eu pleins de petits détails : l’adresse, l’agressivité…. On ne fait pas un si mauvais match. On est à 85 d’évaluation. On est présent au rebond, en terme d’adresse peut-être un peu moins à trois points. On a pas mal de shoots ouverts qu’on ne mets pas. Ce sont de petits détails pour pouvoir repartir de l’avant. Il faut que l’on arrive à trouver un peu plus d’enthousiasme. On sait qu’on a été en difficulté pendant l’année et des fois quand on doute un peu ça revient. Une période de dix/onze défaites ça ne s’oublie pas comme ça. On a eu un bon passage mais là actuellement il est un peu plus délicat.

 

L’ASVEL au prochain match et après de gros gros rendez-vous qui s’annoncent pour vous…

Touts les matchs sont à gagner. On est capable de battre tout le monde. Il reste quatre journées. A nous de gagner un ou deux matchs pour se mettre à l’abri le plus rapidement possible.

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.