Rudy Gobert, Shaquille O’Neal a du mal avec le contrat XXL signé par le Français

L’ex-intérieur Shaquille O’Neal a donné son avis sur le contrat signé sur cette intersaison par le pivot du Utah Jazz Rudy Gobert.

Lors de la dernière intersaison, le Utah Jazz a réalisé des choix forts. Donovan Mitchell et Rudy Gobert ont été prolongés avec deux énormes contrats. Si cette décision était logiquement attendue pour le meneur, il y avait des doutes sur les projets de la franchise de Salt Lake City avec le Français.

Mais finalement, l’intérieur de 28 ans a signé un deal XXL à 205 millions de dollars sur 5 ans. Il s’agit du plus gros contrat de l’histoire pour un pivot. Et forcément, un tel accord peut susciter quelques jalousies. Notamment chez certains anciens intérieurs qui n’ont jamais touché une telle somme.

Pour le podcast All Things Covered, Shaquille O’Neal a ainsi donné son avis sur la prolongation de Gobert au Jazz. Et autant dire que l’ex-star des Los Angeles Lakers a du mal à comprendre l’offre de Utah sur ce dossier.

« Le contrat de Rudy Gobert à Utah ? Je ne vais pas faire le hater. Ça devrait être une source d’inspiration pour tous les petits enfants. Vous tournez à 11 points de moyenne en NBA et vous pouvez obtenir un contrat à 200 millions », a lâché Shaquille O’Neal, avec amertume.

Rudy Gobert, un gros chantier pour annoncer la couleur !

Même sans être chauvin, il est impossible de résumer l’apport du Tricolore à cette statistique. Son impact à Utah dépasse largement sa moyenne de points. On parle tout de même d’un double meilleur défenseur de l’année en NBA.

Et même offensivement, Shaquille O’Neal évoque la moyenne en carrière de Gobert. C’est donc vite oublier ses progrès sur les dernières saisons, où il tourne à plus de 16 points de moyenne. Par contre, la question peut tout de même se poser : le Jazz l’a t-il surpayé pour le conserver ?

Initialement libre l’été prochain, Rudy Gobert aurait fait l’objet de très belles offres. Il s’agit d’une certitude. A ce point ? Difficile à savoir. En tant que « petit marché », Utah n’a pas voulu prendre le moindre risque.

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.