Rudy Gobert veut « devenir un leader » chez les Bleus

La fin de la « génération Parker », la prolongation de Vincent Collet, son rôle avec les Bleus… Rudy Gobert fait le point sur la situation de l’équipe de France.

Rudy-GobertLes Jeux Olympiques de Rio ont marqué un tournant dans l’histoire de l’équipe de France qui s’apprête à entrer dans une nouvelle ère suite aux départs à la retraite de Tony Parker, de Mike Gelabale et de Florent Piétrus. Un nouveau départ pour les Bleus qui vont désormais devoir s’appuyer sur des joueurs d’expérience comme Nando De Colo et Nicolas Batum mais également sur la génération montante incarnée par Rudy Gobert.

Dans un entretien accordé au site officiel de la FIBA, le pivot du Jazz a d’ailleurs fait part de son optimisme quant au futur d’une équipe de France qu’il estime capable de continuer à briller lors des prochaines compétitions internationales malgré la perte de ses cadres historiques.

« Nous avons perdu des joueurs, des gars comme Tony, Flo et Mike, mais nous avons des joueurs qui sont là depuis de nombreuses années comme Nando et Nico. Je ne pense pas que notre niveau va baisser mais notre style de jeu sera sûrement différent. Ça va être nous, les jeunes, de franchir un cap et de porter l’équipe. Il est certain que nous entrons dans une nouvelle ère. Tony est parti. Boris sera encore là pendant quelques années mais plus pour longtemps. Ce ne sera pas une autre équipe mais la hiérarchie sera différente. »

L’ancien joueur de Cholet se félicite également que la Fédération ait décidé de prolonger l’aventure de Vincent Collet à la tête des Bleus. Le meilleur moyen selon pour de faciliter la transition entre l’ancienne et la nouvelle génération dont il entend devenir l’une des têtes d’affiche dans les années à venir.

« Je pense que c’est une bonne chose. C’est une question de stabilité. L’équipe va un peu changer mais le fait de garder le même coach et la même façon de travailler à l’entraînement va nous aider dans cette transition. Je pense toujours que je peux devenir davantage un leader dans le futur. Je suis devenu très important pour l’équipe et je veux devenir un leader. »

Rudy Gobert est également revenu sur les critiques émises l’encontre de Nicolas Batum, décevant à Rio, mais qui reste selon lui un élément indispensable au sein du groupe France.

« Je pense que Nic aime ressentir que les gens croient en lui et qu’ils aient de grandes attentes à son sujet. C’est là qu’il joue son meilleur basket. C’est un joueur très altruiste et quand vous êtes derrière lui, c’est là qu’il est le meilleur. C’est un compétiteur et si vous le mettez dans la bonne situation, il va tout donner pour vous permettre de gagner. »

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.