Samba Dia : « Je ne me fixe pas de limites »

Poste 4 de la JDA Dijon, Samba Dia s’apprête à retrouver la Pro A un an seulement après l’avoir quittée. Malgré la pression inhérente au statut de promu, c’est sans prise de tête que l’intérieur entend aborder la saison.

BasketActu : Jusqu’à présent comment s’est passée la préparation de Dijon ?
Samba Dia : Elle s’est bien passée. On a eu une grosse première semaine où on est partis dans les montagnes. On avait pas mal bossé physiquement donc on était un peu k.o. au début. Et là on commence à récupérer, on se sent mieux au niveau des jambes et tout ça. Pour l’instant, c’est le plus important.

BasketActu : Tu vas retrouver la Pro A dans quelques semaines. Dans quel état d’esprit es-tu ?
SB : Toujours motivé que ça soit Pro A ou Pro B. L’année dernière en Pro B, on a bien bossé. Et pour cette saison, c’est pareil, je reste toujours motivé, avec l’envie de prouver. Je pense que c’est le but de tout le monde de toute façon. En plus on est bien dans le groupe donc je suis bien aussi.

BasketActu : Du coup ça valide ton choix d’être resté à Dijon alors qu’on avait entendu des rumeurs de départ pendant la saison.
SB : Ouais c’est vrai qu’on en avait parlé pendant l’année parce que ça ne se passait pas très bien au début. Je suis revenu de blessure et après avec le coach on n’arrivait pas trop à s’entendre sur le terrain. Ça ne passait pas comme je l’aurai souhaité et pour lui aussi. Après, à un moment donné de la saison, ça s’est bien passé, on a bien fini. J’ai eu une discussion avec lui. Il était positif à mon sujet, moi je me sentais bien à Dijon et j’avais envie de rester.

BasketActu : Pourtant le choix de  la JDA a pu surprendre car tu es plus un joueur d’attaque alors que la JDA a une identité défensive.
SD : Je suis plus un joueur d’attaque c’est vrai mais après ça dépend aussi sur quel coach on tombe. Avant avec Jean-Denys, c’était un système très offensif. Là avec Jean-Louis c’est un autre style de jeu, une autre façon de voir le basket. A moi de m’adapter à son style. J’ai eu un peu de mal au début mais là ça se passe mieux.

BasketActu : Comment se passe ton association avec Andre Harris au poste 4 ?
SD : ça se passe très bien. Lui c’est un joueur qui ne doute jamais. Il me donne beaucoup de conseils comme je lui en donne aussi donc ça se passe très bien.

BasketActu : Tu t’es donné des objectifs cette année en terme de points, de temps de jeu ?
SD : Non pas forcément en terme de temps. Moi de toute façon je n’ai qu’un objectif c’est de donner le maximum sur le terrain que ça soit en attaque ou en défense. Je ne me fixe pas de limites. Dès que je suis sur le terrain, j’ai envie de jouer. Je ne me mets pas de pression, je joue mon jeu et je ne me prends pas la tête.

BasketActu : L’année dernière on parlait déjà d’une JDA calibrée pour la Pro A, vous vous êtes encore renforcé alors le maintien sera-t-il l’unique objectif ?
SD : C’est vrai qu’on s’est renforcé mais après les objectifs ce n’est pas quelque chose qu’on a encore abordé avec le président et le coach. Après je pense qu’avant tout on joue le maintien mais si on peut faire plus on fera plus. Mais on verra ce que le président nous dira quand il va nous faire son discours.

BasketActu : Avec la JDA tu mises sur du long terme ou une expérience à l’étranger pourrait te tenter ?
SD : J’ai envie de vous dire que dans le basket tout va très très vite. Je peux vous dire qu’aujourd’hui j’ai vu Nanterre et que l’année prochaine je ne me retrouve plus à Dijon. Pour l’instant je me sens bien à Dijon, j’ai envie de faire une bonne saison. On verra après ce qui arrivera. Après c’est clair que tout le monde rêve d’aller plus loin en France ou à l’étranger. Mais pour l’instant je préfère me concentrer sur ma saison à Dijon.

BasketActu : Avec l’envie de briguer une place de titulaire ?
SD : Ouais titulaire pourquoi pas ? Je ne sais pas. Aujourd’hui on est en concurrence tout le temps que ça soit moi sur mon poste et les autres. Après c’est le coach qui décide comment il nous fera jouer mais bon sur ça je ne me pose pas trop la question. Tant que je joue il n’ y a pas de problème.

BasketActu : Pour finir une question sur David Noel ton ancien coéquipier à Roanne. Il avait sorti il y a un an que tu étais l’un des plus gros dormeurs qu’il n’ait jamais vu. A ton tour, tu as une anecdote marrante à dire sur lui ?
SD : (il se marre) Il a dit ça ?

BasketActu  : Et que tu pouvais le faire pendant 24h
SD : Je n’avais pas vu ça. Mais un truc que je peux dire sur David c’est qu’il est un grand clown. Quand on était à Roanne, quand il y avait un petit silence, en déplacement ou à l’entraînement, et que quelqu’un devait faire le show, c’était tout le temps lui qui s’y collait. C’est quelqu’un qui adore faire le show. Et attention c’est quelqu’un qui chante aussi très très bien. Si à l’occasion tu peux lui dire de chanter, tu verras qu’il a une belle voix.

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.