Sami Driss : « Un simulacre de basket »

L’arrière palois en a rajouté une couche au sujet de la rencontre ayant opposé son équipe à Fos sur Mer.

Le premier match de Fos sur Mer à Marseille ne cesse de faire parler de lui. Car après Didier Gadou et Claude Bergeaud, c’est au tour de Sami Driss de livrer son sentiment au sujet des incidents ayant émaillé le match (pas d’affichage des 24 secondes, du score….). Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’arrière n’y va pas de main morte.

« On a assisté à un simulacre de basket pro, indigne d’une Ligue qui se veut professionnelle, d’une Ligue qui a des exigences sur beaucoup de choses, notamment sur les tenues vestimentaires et tout un protocole et qui, dans le même temps, n’est pas capable de faire respecter les règles les plus fondamentales du jeu : le chrono et le score. Je vais être un peu extrémiste, mais c’est comme si on avait joué sans arbitre. Le prochain match à Pau, on peut aussi le jouer dehors sur le playground et s’auto-arbitrer ! » (La République des Pyrénées).

A noter qu’une conférence téléphonique s’ets tenue ce mercredi entre les dirigeants des deux clubs pour évoquer cette épineuse situation.

Tags : ,
Comments

Commentaires (8)

  1. Zack

    Si le score avait été différent, les arguments des Palois auraient plus de poids.

    Mais en prenant une vingtaine de points dans la musette, difficile de dire que ce sont les problèmes techniques les fautifs.

    Encore un problème de respect des règles … décidément !!!

  2. Chuba

    Peu importe que les palois s'en soient pris 20 dans la musette. A partir du moment où les principes du jeu n'ont pas été respectés ils sont en droit de se plaindre, c'est la base! La ligue doit prendre ses responsabilités et faire rejouer le match, mais entre nous quel discrédit!

  3. Ad

    C'est affligeant !!! A quoi ont pensé les dirigeants de Fos !!!

  4. GW

    On remarquera que l'ambiance en pro B est meilleure qu'en pro A et que Rouen, Aix ou Saint Quentin ne se sont pas répandus dans la presse pour dénoncer cette entorse au réglement qui avantage un concurrent direct…

    Peut etre aussi parce que cette saison la LNB tient tout le monde par les c***es, façon David Stern, grace à l'attribution des wild card.

    A l'échelon supérieur, il suffirait d'attribuer une wild card européenne sur les mêms critères pour qu'on arrete de laver son linge sale en public.

    Hein, Philippe Hervé…

  5. Gregos42

    La wild car finirait encore dans la poche de l asvel…