La Serbie, ça vaut quoi ?

L’équipe de France se mesure à la Serbie ce soir à 22 heures. Petite présentation de l’obstacle venu des Balkans.

Après l’exploit réalisé face à l’Espagne en quarts de finale, la France va devoir surmonter un obstacle d’un tout autre genre : la Serbie. Si de prime abord on pourrait penser qu’une équipe capable de trucider la Roja chez elle ne devrait pas avoir de mal à écarter les Serbes, la réalité est plus complexe. Battus d’un petit point par les Bleus en phase de poules, les joueurs de Sasha Djordjevic sont en mode diesel dans ce tournoi. Après des débuts poussifs (3 défaites, 2 victoires en poule), ils ont passé la seconde et dégommé deux nations redoutables, la Grèce et le Brésil, avec la manière. Avec des techniciens de génie comme Milos Teodosic, des jeunes talents comme Bogdan Bogdanovic et une culture basket jamais démentie, la Serbie a de quoi poser des problèmes à la France. Petite présentation.

Les joueurs clés

Milos Teodosic

milos-teodosicOn a d’abord cru que Milos Teodosic allait manquer son tournoi. Le génial meneur du CSKA Moscou a eu du mal à entrer dans la compétition à l’image de tous ses coéquipiers. Mais le Serbe de 27 ans n’est pas un des meilleurs joueurs d’Europe pour rien. Avec 13 points et 5 passes contre la Grèce, et surtout 23 points, 4 passes et 25 d’évaluation face au Brésil, Teodosic a repris du poil de la bête (en même temps qu’un peu de poil au menton) et porté son équipe jusqu’en demi-finale. Thomas Heurtel et Antoine Diot devront être au top de leur forme pour tenir la dragée haute à ce meneur d’élite.

Bogdan Bogdanovic

Bogdan-BogdanovicLes Suns ont flairé le bon coup en draftant cet arrière punchy et très complet. Le joueur du Fenerbahçe a tout pour lui : l’âge (22 ans), le sang froid et un arsenal offensif qui lui a permis de déjà devenir indispensable en sélection. Son petit show contre la Grèce (21 points) a marqué les esprits et les Bleus devront avoir un oeil attentif sur lui. On imagine que Nicolas Batum devra se le coltiner sur plusieurs séquences et on lui souhaite bien du courage.

Nemanja Bjelica

nemanja-bjelica-srbijaCoéquipier de Bogdanovic au Fenerbahçe, Bjelica est le couteau suisse de cette équipe. Capable d’exceller dans plusieurs registres, cet ailier de 26 ans change radicalement le visage de l’équipe lorsqu’il est inspiré et que son toucher de balle est au point. Bon rebondeur (il est aux portes du top 10 dans ce secteur depuis le début du tournoi), il n’hésitera pas à défendre dur poste bas ou à écarter le jeu pour déstabiliser les Bleus.

MiROSLAV Raduljica

Raduljica-serbiaLe bûcheron serbe avait fait très mal à l’équipe de France en phase de poules avec 21 points et 7 rebonds, sa meilleure performance de la compétition. Plutôt régulier depuis le début du tournoi, il risque de poser quelques problèmes aux Bleus à l’intérieur si ces derniers n’appliquent pas le même niveau d’intensité que contre l’Espagne. Pour l’anecdote, Raduljica a été coupé par les Clippers il y a quelques jours et est sur le marché.

Le coach

Sasha Djordjevic

djordjevic-puno-efeLes amateurs de basket européen se rappellent certainement des exploits de Sasha Djordjevic avec le Partizan, le Barça, le Real Madrid et bien sûr la Yougoslavie. Icone au pays, l’éphémère joueur des Blazers a repris la sélection en main en 2013 et est très apprécié du groupe grâce à un charisme indéniable. On a encore du mal à évoluer ses réelles qualités en termes de coaching, mais son aura peut transcender ses joueurs. Avant de connaitre l’adversaire de la Serbie en demi-finales, il expliquait :

« Lorsque j’ai repris l’équipe, j’avais annoncé que je voulais que la Serbie soit à nouveau dans la course aux médailles. Nous sommes un pays où la tradition du basket est forte, on avait donc besoin de réussir un bon parcours. Je n’aurai pas l’arrogance de vous dire si je préfère tel ou tel adversaire en demi-finale. On parle quand même du champion d’Europe en titre, la France, et de la meilleure nation actuelle, l’Espagne. A titre très personnel, je vous dirai juste que je préfère affronter l’Espagne parce que c’est la meilleure équipe du tournoi et que pour être les meilleurs, vous devez battre les meilleurs ».

Ses résultats dans la compétition

Groupe A Serbie-Egypte : 85-64. Serbie-France : 73-74. Serbie-Iran : 83-70. Serbie-Brésil : 73-81. Serbie-Espagne : 73-89.

8e de finale Serbie-Grèce : 90-72.

Quarts de finale Serbie-Brésil : 84-56.

Les stats de l’équipe

# Players G Min FG 2pts 3pts FT O D Tot As PF To St BS +/- Ef Pts
4 M. Teodosic 7 27.0 4.0/7.950.9% 1.6/2.464.7% 2.4/5.444.7% 2.1/2.488.2% 0.3 2.0 2.3 4.3 2.0 2.9 1.0 0.0 5.6 13.1 12.6
5 M. Simonovic 7 10.4 1.1/1.961.5% 0.7/1.071.4% 0.4/0.950% 1.0/1.663.6% 0.0 0.3 0.3 0.6 0.7 0.1 0.7 0.0 -1.0 3.9 3.7
6 S. Jovic 7 16.1 1.0/1.758.3% 0.9/1.366.7% 0.1/0.433.3% 0.9/1.085.7% 0.3 1.7 2.0 1.6 1.9 1.3 1.4 0.0 4.0 5.9 3.0
7 B. Bogdanovic 7 27.3 4.3/8.749.2% 2.4/4.060.7% 1.9/4.739.4% 1.0/1.470% 0.3 2.4 2.7 2.6 2.6 1.6 0.9 0.6 7.9 11.7 11.4
8 N. Bjelica 7 27.9 3.7/8.941.9% 3.1/6.350% 0.6/2.622.2% 3.3/4.082.1% 2.0 5.4 7.4 2.3 2.7 1.6 0.6 0.3 4.1 14.4 11.3
9 S. Markovic 7 22.9 1.9/4.640.6% 1.3/2.356.2% 0.6/2.325% 0.4/1.042.9% 0.6 1.7 2.3 2.7 2.7 1.4 0.9 0.1 4.7 6.0 4.7
10 N. Kalinic 6 18.2 2.2/3.268.4% 1.5/2.269.2% 0.7/1.066.7% 1.5/1.881.8% 0.3 1.7 2.0 0.8 1.5 0.7 0.3 0.2 6.7 7.8 6.5
11 S. Bircevic 7 8.9 1.6/3.150% 0.9/1.654.5% 0.7/1.645.5% 0.0/0.0-% 0.3 2.1 2.4 0.3 2.6 0.4 0.3 0.3 3.1 5.1 3.9
12 N. Krstic 5 12.2 2.4/6.040% 2.4/6.040% 0.0/0.0-% 2.0/3.066.7% 0.4 0.6 1.0 0.6 1.0 0.2 0.0 0.2 3.8 3.8 6.8
13 M. Raduljica 7 22.3 5.4/9.955.1% 5.4/9.955.1% 0.0/0.0-% 3.0/4.467.7% 1.9 3.0 4.9 0.6 3.1 1.7 0.4 0.0 1.4 12.1 13.9
14 R. Katic 5 8.2 1.0/2.835.7% 1.0/2.835.7% 0.0/0.0-% 0.8/2.236.4% 0.6 0.4 1.0 0.0 1.6 0.4 0.0 0.0 1.2 0.2 2.8
15 V. Stimac 7 7.6 1.6/3.150% 1.6/2.955% 0.0/0.30% 0.1/0.916.7% 0.7 0.7 1.4 0.0 0.6 0.1 0.3 0.0 -0.4 2.6 3.3
Team/Coaches 1.9 2.0 3.9 0.0 0.3 0.4 0.0 0.0 0.0 0.0
TOTALS 17.4 2.5/5.149.1% 1.9/3.554.3% 0.6/1.638.3% 1.3/2.068.8% 0.7 1.9 2.6 1.3 1.8 1.0 0.5 0.1 3.2 6.7 7.0
Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.