Serge Ibaka (18 pts) et l’Espagne marchent sur l’Egypte

L’Espagne engrange une seconde victoire en disposant logiquement de faibles Egyptiens (91-54).

Serge-Ibaka-large-ChrisEliseLes yeux battus, la mine triste et les joues blêmes, l’Egypte ne dort plus. L’Egypte n’est plus que l’ombre d’elle-même. Seule dans la rue de Grenade, l’Egypte rôde comme tel un petit bambino armé de sa mandoline.

Invités surprises du Mondial, les Egyptiens n’ont pas fait le poids, malgré Ibrahim El-Gammal (16 pts) et Haytham Kamal (8 & 5), face à une sélection ibère en phase de répétition de gammes et pas franchement décidée à se faire mal (victoire 91-54).

A +10 au bout de 4 minutes, +20 peu avant la fin du premier quart-temps, l’Espagne s’est baladée et a rapidement tiré le rideau. La suite n’a été qu’un long, très long garbage time donnant l’occasion de revoir Felipe Reyes (2 pts, 7 rbds) et un Serge Ibaka (18 à 8/12, 8 rbds) monté sur ressorts en dépit de ses petits soucis aux ischios.

Archi-dominateurs au rebond (47 à 32) et très collectifs (22 passes dé), les Espagnols l’ont joué Harlem Glotrotters en début seconde période, enchainant alley-oops, matazostriplescanastastapones et petits amours de passe, pour le plus grand bonheur du public de Grenade jusqu’ici un peu endormi devant le spectacle soporifique des deux premiers quart-temps.

Entre coups d’éclat et défense James Hardenesque, la bande à Pau Gasol (12 pts en 19 min) et Rudy Fernandez (14 pts, 3 rbds en 17 min) a fait le métier, avant de complètement assommer en toute fin de partie un vice-champion d’Afrique ô combien dépassé par le tempo imprimé par Ricky Rubio (6 pts, 5 rbds, 7 pds) et Alex Abrines (9 pts).

C’est tout, pour le moment.

Tags : , ,
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires

Comments are closed.