Sergio Llull abat le Maccabi, Milan enfonce Fenerbahçe, l’Armée rouge envahit Munich

Pendant que le Real Madrid et Milan assuraient à domicile, le CSKA Moscou se promenait en Bavière.

sergio-llull-real-madridSatané Sergio Llull. Intenable en fin de partie avec ses 8 puntos dont deux paniers primés très clutchs, le combo-guard a douché les espoirs du Maccabi Tel Aviv. Clairement gêné par le collectif israélien et en grande délicatesse à l’intérieur, à l’instar de Nikola Mirotic, le Real Madrid reprend toutefois sa marche en avant après avoir connu un premier revers la semaine passée à Moscou.

En l’absence de Shawn James, le Club Nation a livré une très grosse prestation et mis en péril le Real grâce notamment à l’adresse extérieure de Guy Pnini (15 pts à 5/7 derrière l’arc). Restant jusqu’ici sur quatre victoires de rang, les jaune et bleu se sont donnés pendant quarante minutes, en se repliant très vite en défense pour annihiler toute amorce de jeu rapide côté adverse. Néanmoins, du fait de la réussite retrouvée par Rudy Fernandez (16 pts, 8 rbds) et donc Sergi Llull (20 pts), les hommes de David Blatt n’ont pu conserver leur infime avance affichée à quelques minutes de la fin. Faute de grives, le Real revient donc aux basiques.

Tombeur du Real Madrid la semaine passée, le CSKA Moscou a quant à lui effectué une petite promenade de santé en Bavière, où le FC Bayern lui a ouvert grand ses portes. Décidément très accueillante, la squad de coach Pesic a permis à Milos Teodosic (24 pts, 31 d’éval) de se refaire la cerise, pendant que Nenad Krstic (14 pts, 21 d’éval) confirmait son retour au tout premier plan. Prendre des points est une chose. Ne plus en marquer en est une autre. La marche qui sépare le célèbre club teuton des tous meilleurs clubs européens est encore haute.

Un gratin qu’aimerait d’ailleurs rejoindre l’Emporio Armani Milan. D’un tout autre calibre depuis l’arrivée de Daniel Hackett (17 pts, 7 rbds), le club lombard a remis un coup sur le casque du Fenerbahçe où les prestations de Bojan Bogdanovic (11 pts) deviennent de plus en plus inquiétantes. Carrément hors du coup pendant trois quart-temps, le scoreur croate a fini par se réveiller au moment où son club navigué avec quelques 16 unités de retard. Logique. Avec quatre défaites en cinq matchs, ce Fener fait peur. Il faudra donc impérativement faire le plein lors des prochaines rencontres avec un calendrier considérablement plus abordable. Un grand Linas Kleiza sera là encore le bienvenu (26 pts).

Enfin, du côté du port d’Athènes, l’Olympiacos s’est rassuré en disposant de Malaga. Sous des airs de déjà vu, le match a tourné court pour la formation andalouse, trop limitée face au jeu physique de Printezis (16 pts, 6 rbds) et compagnie.

Les résultats :

Olympiacos  73 – 55  Unicaja

FC Bayern Munich  61 – 86  CSKA Moscou

Real Madrid  90 – 85  Maccabi Tel Aviv

EA7 Milan  74 – 68  Fenerbahçe

Tags : , , , , , ,
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires

Comments are closed.