Sergio Rodriguez en Terre promise, la bonne opération de l’Olympiacos

Tous les résultats de la soirée de Top 16 Euroleague du jeudi.

sergio-rodriguez-real-madrid-eb13 Un lancer. Un tout petit lancer franc… Voilà ce qu’il a manqué au Maccabi Tel Aviv pour accrocher la prolongation. Enorme en défense pendant 40 minutes pour contenir le fast break madrilène, le Macca a eu l’occasion d’égaliser à deux secondes de la fin sur la ligne de réparation mais le lancer d’Alex Tyus est venu mourir sur le devant de l’arceau.

Guidé par un Sergio Rodriguez tonitruant à chacune de ses apparitions sur le parquet de la Nokia Arena (21 pts, 5 pds, 30 d’éval), le Real Madrid décroche une victoire de haute lutte et poursuit sa route vers l’obtention de la première place. Bien lancé par Nikola Mirotic dès les premières minutes (17 pts), le club espagnol a néanmoins éprouvé beaucoup de difficultés pour se défaire d’un Club Nation très appliqué. Rudy Fernandez dans un soir sans (6 pts, 6 rbds en 32 min), les hommes de Pablo Laso ont une fois encore eu du mal sur jeu placé, ne pouvant s’en remettre qu’aux exploits personnels du Chacho, tant aux drives qu’à la passe à destination notamment de Ioannis Bourousis (14 pts, 10 rbds).

Trop vite gêné par les fautes dans le dernier quart-temps, les jaune et bleu se sont échinés à mettre la pagaille entre les lignes défensives ibères. Avec un Devin Smith de gala (23 pts) dans le troisième quart-temps et un Alex Tyus extrêmement précieux sur pick & roll (18 pts, 11 rbds), les partenaires de Ricky Hickman (17 pts, 5 fts) ne sont pas passés loin de décrocher une victoire susceptible de leur permettre de sécuriser leur troisième place du groupe.

Sinon, entre fautes techniques, fautes offensives, un Ricky Hickman sorti en plein crunch time et avec Felipe Reyes dans le viseur, Luigi Lamonica a fait son chantier habituel. Ne changes rien, Gigi. C’est comme ça qu’on t’aime…

Bjwo_syCQAACakV.jpg-large

L’énorme affaire de la soirée est à mettre à l’actif de l’Olympiacos, tombeur d’Unicaja Malaga en Andalousie. Aux prises pour la troisième-quatrième place, les doubles champions d’Europe en titre ont très vite pris les devants, et dans les grandes largeurs (20 à 5 après quelques minutes de jeu), grâce au show Vassilis Spanoulis (20 pts) et à la bonne présence inside de Shermadini (6 pts). La tête sortie de l’eau après un premier quart-temps cauchemardesque, les Espagnols se sont démenés pour recoller à la marque, en misant notamment sur le shooter maison Txemi Urtasun (13 pts), mais la grosse sortie de Matt Lojeski a douché tous leurs espoirs peu après le retour des vestiaires (18 pts). Pour l’Oly, reste désormais deux matchs, chez l’Efes et face au Pana, pour gratter une victoire. Les Reds, qui possèdent l’avantage sur Fenerbahçe et Malaga dans les confrontations directes, ont peut-être fait un pas vers les quarts mais le plus dur reste à faire. Pour Malaga en revanche, il faudra impérativement l’emporter au Pana et à domicile contre Milan. Autant dire que ça va être dur… Surtout lorsque l’on est plus maître de son destin (en cas de victoire du Pana demain).

"Pool !"

« Pool ! »

Match étrange en Russie où le CSKA Moscou a dominé du début jusqu’à la fin sans pour autant se détacher à la marque. Dans une ambiance de mort même lorsque les Teutons sont revenus à 7 unités à une minute de la fin, la Red Army n’a pas flanché et profité de la superbe prestation de Kyle Hines (10 pts, 7 rbds, 4 ctrs) ou encore de la grosse qualité de passe de Sonny Weems (15 pts, 5 pds, 1 head shot) pour accrocher la victoire. Pourtant très en vue dans les dernières minutes, Chevon Troutman n’a pas suffi (13 pts, 7 rbds). Lancé dans un sprint final très tendu pour la quatrième place, Munich aura grandement besoin de la W la semaine prochaine lors de la réception du Maccabi Tel Aviv, avant d’aller jouer le tout pour le tout à Krasnodar. Pas simple. Le FC Bayern joue bien mais manque d’expérience et de rigueur. De quoi donner de l’espoir pour les années à venir et sans doute quelques regrets dans les semaines qui viennent.

Une défaite d’autant plus dommageable pour le Bayern que Galatasaray a assuré en Lituanie. Porté par Malik Hairston (16 pts) puis Carlos Arroyo (19 pts), le club stambouliote a renversé le Zalgiris Kaunas en répondant présent dans le combat intérieur malgré l’absence de Pops Mensah-Bonsu. Mieux encore pour le Gala, engagé dans un mano a mano à distance avec le Lokomotiv Kuban, avec qui il est à égalité au pointaverage particulier, glane là une victoire de 12 points leur conférant un petit bonus dans la course au pointaverage global.

A part ça, pour du beurre, Saski Baskonia est allé mettre la claqué l’Efes. Avec un Tibor Pleiss monstrueux dans la raquette (20 pts, 7 rbds, 5 fts en 24 min), la squad basque s’est fait plaisir dans l’Abdi Ipekci. Côté tricolores, Thomas Heurtel (9 pts, 5 pds) et Fabien Causeur (13 pts, 4 pds) ont fait leur match. Bueno.

Les résultats

CSKA Moscou  77 – 70  Bayern Munich

Maccabi Tel Aviv  76 – 77  Real Madrid

Unicaja Malaga  63 – 80  Olympiacos

Zalgiris Kaunas  72 – 84  Galatasaray

Anadolu Efes  79 – 105  Laboral Kutxa

TweetLife

 

 

Tags : , , , , , , , , , ,
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires

Comments are closed.