Shved et Kirilenko font un carnage

Les deux futurs coéquipiers à Minnesota ont fait un carton face à la Grande Bretagne.

L’équipe de Grande Bretagne avait pourtant début pleine d’entrain et d’énergie, mais la Russie, au lieu de tomber dans l’excès, a parfaitement suivi son plan de jeu. Impressionnants d’efficacité en attaque (60% de réussite aux tirs), durs en défense (8 contres) et inspiré à la création, les Russes n’ont jamais été en danger dans ce match.

Il faut dire qu’Andrei Kirilenko (35 pts à 14/17, 4 rbds, 1 pd, 2 steals et 3 ctrs) et Alex Shved (16 pts à 6/10, 6 rbds, 13 pds et 3 steals) ont fait un carton impressionnant. Les deux futurs Wolves s’entendent à merveille sur le terrain et ont illuminé le jeu mis en place par David Blatt.

AK47 s’est gavé de points sans jamais avoir à forcer et Shved a enchaîné les caviars les uns après les autres avec un flair et une assurance qui donnent déjà envie de voir ce qu’il pourra donner dans le système de jeu de Rick Adelman l’an prochain.

Heureusement que la Grande Bretagne a pu compter sur un bon Luol Deng (26pts à 8/27, 7 rbds et 3 pds) et sur un Pops Mensah-Bonsu agressif (22 pts et 9 rbds), sinon l’addition aurait pu être bien plus sévère. Les Britanniques ont également montré beaucoup de cœur, notamment dans la guerre du rebond (presque le double de prises pour la GB), mais Deng s’est trouvé trop esseulé, ses coéquipiers se contentant parfois de s’écarter et de le regarder jouer, pour que le sort du match ait pu être différent. L’Angleterre s’incline donc très logiquement 95-75.

Tags : , ,
Comments
Rédacteur en chef de BasketActu.com, BasketSession.com et du magazine REVERSE. Email | Compte Twitter

Commentaires

Comments are closed.