Le SLUC Nancy maitrise l’ASVEL

Grâce à son duo intérieur Falker-Pietrus et à l’explosif Darius Adams, le SLUC s’est imposé face à l’ASVEL (72 à 66) et reste dans le Top 8 de Pro A.

Alain-Weisz-large-MerciecaSLUC Nancy-ASVEL : 72-66

Si le score laisse penser que cette rencontre a été serrée, le match en lui même a été bien différent. En 40 minutes, le SLUC a pris 23 rebonds de plus que l’ASVEL (53-30 dans ce domaine). « Ça a été la clé du match » comme l’avouait Florent Pietrus (11 points et 9 rebonds) au micro de Sport+ à l’issue de cette rencontre. L’intérieur international, toujours à fond dans l’intensité, en a profité pour coller un gros dunk sur Ahmad Nivins en première mi-temps. Dominateur, le SLUC rentrait aux vestiaires avec un petit avantage (36 à 32). De retour sur le parquet, l’ASVEL a essayé d’inverser la tendance, avec un 9-0 pour débuter le troisième quart temps (36-41). Mais le réveil fut de courte durée. Les deux équipes ne se sont pas lâchées jusqu’au money time ou plutôt le Darius Adams Time (20 points pour lui). Le meneur américain a rentré deux banderilles à longue distance pour mettre son équipe à l’abri. Un dernier rebond offensif de l’aspirateur Randal Dyson Falker (14 points et 11 rebonds) a définitivement permis au SLUC de s’assurer la victoire. Pour l’ASVEL, Taurean Green et Edwin Jackson ont tous deux marqué 15 points.

Tags : ,
Comments
Plongeur avec Rudy Fernandez et coiffeur de Simone Pianigiani. Aussi solide que Lior Eliyahu dans un Final Four. Email | Compte Twitter

Commentaires

Comments are closed.