Steed Tchicamboud : « Un match d’escroc »

En délicatesse pendant une bonne partie du match, le meneur chalonnais aura attendu la toute fin du match pour briller.

C’est sans doute grâce à ça qu’on distingue les bons joueurs des joueurs lambdas : leur capacité à se relever après une période délicate. Face au Triumph en demi-finale du F4 de l’Eurochallenge, c’est ce qui est arrivé à Steed Tchicamboud. Fatigué après son match-plein en Coupe de France face à Cholet (8 points et 8 passes décisives en 28 minutes), le plus célèbre escroc du basket français expliquait de cette manière son entame délicate.

« J’étais mort au début, je manquais de souffle, je voyais des étoiles. La fatigue. J’ai vraiment laissé des plumes contre Cholet mardi » (Le journal de Saône et Loire).

Si la fatigue se fait légitimement sentir, gageons que la perspective de décrocher un trophée européen peut en faire disparaitre la sensation…

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.