Steed Tchicamboud : « je me sens très très bien »

A l’occasion du TP Show, l’ « escroc » est revenu sur la victoire des Chalonnais lors de la Semaine des AS.

Après la Coupe de France l’an dernier, l’Elan Chalon a remporté un deuxième trophée en l’espace d’une année. Face à des Nordistes qui leur avaient barré la route l’an dernier, la satisfaction est forcément de mise notamment au vue de l’évolution du groupe bourguignon.

« C’est une grosse victoire […] L’an dernier, on était très jeune. On n’était moins sur dans notre basket sur les gros moments. Les jeunes, Joffrey, Nicolas, Jordan, ont progressé et nous apportent beaucoup ».

Une évolution positive des performances que l’on peut aussi relier au rôle extra-terrain du meneur.

« Quand le meneur est serein, toute l’équipe est sereine. J’aime bien que tout le monde se sent bien dans un groupe » explique-t’-il ainsi.

Cette sérénité, il la doit en partie à Greg Beugnot, son coach. Depuis leur collaboration chalonnaise, celui que l’on surnomme l’ « escroc » a pris une autre dimension, évoluant dans son rôle de meneur. Et lorsqu’il évoque cette relation quasi-filiale, on n’est pas loin de l’hommage.

« Avec Greg, c’est une grosse relation. On a eu des hauts comme des bas. Lui il sait amener le joueur au meilleur niveau sur le plan mental et au niveau physique. Il t’amène des points où ça te pousse et que tu es obligé de réagir. Un coach comme ça, tu as envie d’aller à la guerre avec lui ».

Vers des objectifs sportifs toujours aussi élevés également.

« C’est le prochain objectif (il évoque le championnat, ndlr). On est encore en lice pour la coupe d’Europe. On veut jouer sur tous les tableaux même si on a un effectif réduit par rapport aux autres équipes ».

Tags : , , ,
Comments

Commentaires (4)

  1. Nikita

    Content d'entendre qu'ils veulent jouer la coupe d'europe à fond, au risque de se fatiguer pour le championnat. Même si ce n'est que l'Eurochallenge c'est bien d'entendre ce genre de chose, ça n'a pas été le cas pour toutes les équipes cette année.