Stop ou encore pour Strasbourg ?

Dos au mur, Strasbourg est dans l’obligation de l’emporter face à Nancy ce lundi sous peine d’élimination.

antoine diotL' »avantage » d’être mené 2-1 pour Strasbourg c’est qu’il n’y pas de question à se poser pour ce match 4 face à Nancy : la victoire est la seule option. En effet, si défaite il y’a, ça sera vacances pour tout le monde. Mais la SIG ne prépare pas vraiment ce match décisif dans les meilleures conditions. Depuis le début des playoffs, l’équipe a en effet perdu Romain Duport (rupture des ligaments croisés) et Antoine Diot (pour une blessure plus légère au niveau de la cheville gauche). Le remplaçant du premier, OD Anosike, n’a que très peu de vécu avec le groupe mais il aura pourtant un rôle important face au Sluc, une équipe à la défense rugueuse qui convient moins à son comparse David Andersen. Malgré ces éléments, Vincent Collet entend ne pas verser dans le pessimisme.

« On est très mobilisés et très déterminés. J’ai confiance dans le groupe, c’est une finale, il faut tout donner et on va tout donner » (DNA).

Mais Nancy, qui à l’avantage du terrain, ne l’entend certainement pas de la même façon. Avec la confiance accumulée lors de la victoire au cours du match 3, les joueurs d’Alain Weisz partent en effet avec la faveur des pronostiques.

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.