Strasbourg a « deux jobs à faire : celui de l’Euroleague et de la Pro A »

Selon Vincent Collet la SIG doit pouvoir mieux jouer sur les tableaux Euroleague et Pro A.

A contrario des grosses cylindrées européennes, les clubs français n’ont pas toujours des effectifs pléthoriques. Résultat : ils ont bien souvent à maintenir la cadence en Euroleague et en championnat. La SIG l’a parfaitement montré avec ses trois défaites consécutives avant la victoire acquise face à Cholet Basket. Pour Vincent Collet il est nécessaire que ses troupes puissent faire le job tant sur le territoire national que sur la scène européenne. « Ce succès était indispensable car les défaites à répétition nous éloignaient de nos objectifs. Il faut encore en gagner trois voire quatre pour aller à la Leaders Cup avec un calendrier difficile. Il faut arriver à faire les deux jobs, celui de l’Euroleague et celui de la ProA » (Site SIG).

Le mois de décembre s’annonce donc particulièrement chargé pour les Alsaciens ; gare à l’indigestion…

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.