Strasbourg fait le hold up de l’année et s’offre un match 5 !

Après avoir été mené de 14 points pendant le dernier quart temps, Strasbourg s’est imposé à Nancy (62 à 57) et jouera un cinquième match au Rhénus.

louis-campbell-strasbourg-eb13Un match n’est jamais fini, le SLUC Nancy l’a appris à ses dépens ce soir. Après un début de match où la SIG trouvait de bonnes positions à 3 points (4/9 à 3 points après 10 minutes), le duo star Falker-Pietrus commençait à se réveiller. Les extérieurs du SLUC pouvaient bénéficier d’une deuxième ou même d’une troisième chance sur certaines possessions grâce à leurs intérieurs. Mais maladroits et peu agressifs, les Nancéiens terminaient le premier quart temps avec un retard de 5 points (16-11) pendant que la SIG faisait bien tourner le ballon. Réveillés par leur coach, les locaux passaient un 12-0 à leur adversaire à cheval sur la fin du premier et le début du deuxième quart temps. Le SLUC imposait sa densité physique et ses mastodontes Harris, Banks, Pietrus et Falker donnaient des sueurs froides à Vincent Collet. Jeremy Leloup résistait et provoquait les fautes nancéiennes pour maintenir son équipe à niveau. Dans la raquette, on assistait à un véritable combat. Flo Pietrus en profitait pour poser sa candidature dans la catégorie meilleur acteur suite à son flop face à Andersen. Le même David Andersen se chauffait avec Marcus Banks avant le retour aux vestiaires (31-30 pour Nancy à la mi-temps).

Le match reprenait alors sur le même tempo. Les deux équipes bataillaient et les paniers se faisaient rares. La SIG s’accrochait pendant que le SLUC gâchait certaines de ses opportunités. Sauf que l’adresse de Paul Harris revenait rapidement et Nancy prenait une courte avance dans la fin du troisième quart temps (44-39 à la 29e minute). Bousculés, les Strasbourgeois subissaient les assauts Nancéiens dans le dernier quart temps et prenaient 14 longueurs de retard suite à un lancer de Randal Falker. On se disait alors que plus rien ne pouvait arriver aux Locaux. David Cozette commençait d’ailleurs à parler de la future finale du SLUC au micro de Canal+ Sport. Puis, tout a basculé… Dans le money time, Strasbourg a passé un 20-1 à son adversaire et a complètement renversé ce match sous l’impulsion de Jérémy Leloup. Marcus Banks galérait et Bootsy Thornton faisait parler son expérience des grands matchs en donnant 3 points d’avance à la Sig à 30 secondes de la fin. Impensable quelques minutes auparavant, le hold up se réalisait. Le SLUC ratait deux tentatives à 3 points et tombait dans les cordes. Défaite 57-62 pour Nancy.

Au micro de Canal+ Sport, Flo Pietrus était déjà tourné vers le match 5 :

« On les a trop laissé shooter à trois points dans le moments cruciaux…On a les armes pour aller s’imposer là bas jeudi et on va se remobiliser pour repartir au combat ».
Attention, le SLUC pourrait quand même être très atteint par ce braquage…
Tags : ,
Comments
Plongeur avec Rudy Fernandez et coiffeur de Simone Pianigiani. Aussi solide que Lior Eliyahu dans un Final Four. Email | Compte Twitter

Commentaires

Comments are closed.