Strasbourg : la stratégie de l’immobilisme ?

Suite au départ d’un de ses actionnaires, l’avenir de la SIG paraît bien flou.

Le 12 Juin 2010, Strasbourg a un nouveau président, Martial Bellon, mais un seul joueur sous contrat (Alain Digbeu). Exit les effets d’annonce Crawford Palmer, Allan Houston et autres Bozidar Maljkovic, la SIG n’a pas de repreneur et la vente des parts de la mairie a été annulée pour des raisons floues. Les deux listes qui s’opposaient pour le contrôle du club sont sommées de mutualiser leur force à travers un directoire de « transition ». Huit mois plus tard, l’annonce du départ de Michel Nopper (Membre du directoire de la SIG, président de la commission sportive et surtout deuxième sponsor du club) par Les Dernières Nouvelles d’Alsace relance le débat sur la stratégie de la ville de Strasbourg.

Les nouveaux dirigeants en place sont arrivés tardivement et le recrutement en fut contrarié. Les options de Sarre sont sacrifiées pour le retour des Champions de France de la SIG (Saison 04/05) : Aymeric Jeanneau (33 ans), John McCord (38 ans le 26/02) et…. Ricardo Greer (33 ans). A l’image de son logo, la tendance est à l’ultra-conservatisme et à l’immobilisme à Strasbourg et on se retranche dans les « valeurs refuge ».

Ajoutez à cela Steeve Essart (33 ans), Alain Digbeu (36 ans), puis sur le tard Sacha Giffa (34 ans) et l’on rêve tous que le slogan de la SIG devienne « C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleurs confitures ». Heureusement qu’ils ont signé Abdou M’Baye (et pour deux ans) !

Retour sur un été mouvementé

Parti pour jouer avec Essart-Jeanneau à la mène, Digbeu, Hawkins, M’Baye et le jeune Soumahoro à l’aile puis Prowell, Pasco, Williams et Mc Cord à l’intérieur, Sarre voit ses plans bouleversés par la venue de Greer. Sachant que Sarre n’était pas à l’initiative de cette signature, il a dû sérieusement s’agacer des suites de cette arrivée tardive.

S’ensuit une série de tuiles façon scénario hollywoodien (ou presque) :

Episode 1 : Justin Hawkins est prié de faire ses valises à moins de 15 jours de la reprise du championnat alors que LaQuan Prowell (en provenance du Paris-Levallois) semble faire partie des cadres de l’équipe en pré-saison.
Episode 2 : l’avocat de Justin Hawkins ne lâche pas l’affaire et réclame la totalité du contrat de son joueur qui a été coupé sans raison valable vu son rendement en amical.
Episode 3 : les dirigeants strasbourgeois doivent trouver une solution. Et s’ils nous vendent un départ délibéré de LaQuan Prowell, l’avocat du joueur affirme que le club lui a mis la pression en sortant son dossier médical (analyse sanguine positive au cannabis). Officiellement Prowell part donc pour raison familiale « grave ».
Episode 4 : le lendemain de la « démission » de Prowell, on s’aperçoit que Leon Williams est rentré chez lui. Dans le même avion que Prowell ? Personne ne le sait mais en tout cas, il décide de reprendre sa carrière d’agent immobilier (vous avez le droit de rire) en laissant la SIG dans une situation assez compliquée. Est-ce que les dirigeants de la SIG auraient poussé Prowell vers la sortie si Williams était parti un jour plus tôt ? Est-ce que Williams n’a pas apprécié la manière dont Prowell a été viré et aurait décidé d’abandonner le navire ? Le seul côté positif de cette affaire, c’est que le championnat n’avait pas repris ses droits qu’on était déjà scotché devant le feuilleton.
Episode 5 : réintégration de Justin Hawkins qui avait toujours gardé les faveurs de Fred Sarre.

Sportivement : Mention peut mieux faire

Au final, le commando va paradoxalement bien débuter la saison en battant Roanne chez eux et l’ASVEL à l’Astroballe sans officiellement souffrir des péripéties. Alors si après 18 journées, la SIG n’a pas eu le droit de participer à la Semaine des As, elle est pour le moment 9e, au dessus de la mêlée pour la relégation mais loin, loin de pouvoir prétendre à autre chose. Sinon au passage, inutile de revenir sur la fessée face à Orléans qui, finalement, a fait plus de mal à Orléans qu’à Strasbourg (0-5 depuis pour l’OLB, 3-2 pour la SIG).

Quid de l’avenir ?

Sachant que le Centre de Formation de la SIG ne sort plus de joueurs de Pro A depuis Jérome Schmitt (02-03), sachant que le départ de Michel Nopper va être un sale coup pour le budget de la SIG et compte tenu de la moyenne d’âge de l’effectif, on peut se faire des soucis pour les prochaines cuvées alsaciennes

Au train où vont les choses, à trop vouloir s’accrocher à son passé, à son histoire….et surtout à son titre de champion de France, on se demande bien si la SIG prépare demain, parce que l’on va contredire Akhenaton « Demain, c’est pas loin ! »

Tags : , , , , , , ,
Comments

Commentaires (16)

  1. maksim

    Excellent !!!

    Perso la SIG je m'en fous mais voir M'Baye sombrer comme ça deux saisons de suite…

  2. daman

    En tant que strasbourgeois, je tiens quand même à préciser que prowell a été controlé positif au cannabis lors d'un examen en interne au club, et c'est pour éviter de faire tache d'huile sur son cv qu'ils ont organisé cela…

    Après le reste, je suis plus que d'accord, ricardo est tout simplement nul cette année, de temps en temps il fait un bon game, mais contre chalon par exemple, il n'a pas mis 1 panier mais a quand même réussi une perte de balle cruciale sur l'ultime possession

    Pour m'baye, je me demande toujours pourquoi ils l'ont fait venir, Sarre le fait pas jouer alors que sur ses passages (éclairs) sur le terrain, il fait ce qu'on attend de lui…

    Virez Sarre, avec un tel effectif ça peut qu'être bien

  3. AND11

    Depuis le temps que je dis que M'Baye aurait jamais du refuser l'offre du Sluc ^^

    Intéressant comme article !

  4. AND11

    Sinon Sarre partout ou il passe il fait étalage de son incompétence.. On peut en parler aux supporters du BCM d'ailleurs…

  5. Niko

    Incompétence ? Tu dois pas connaître grand chose au basket ou alors tu as plutôt la mémoire courte :)

    Que ce soit à Rueil, à Limoges et surtout à Pau et à Bourg… il n'a laissé que des bons souvenirs. Qd il partira de Strasbourg ca sera le cas aussi. Y a qu'à Gravelines…

  6. Startrik

    Mouais l'article aurait mérité plus de profondeur sur la situation financière, juridique et organisationnelle du club plutôt que de revenir sur des évènements passés (les transferts de cet été) qu'on connait déjà et qui n'ont rien à voir avec les problèmes actuels.

  7. maksim

    Il s'est fait virer en cours de saison à Pau donc les bons souvenirs je sais pas…^^

    Par contre il est connu pour son bon boulot à Rueil et à Bourg…mais ça commence à être un peu daté tout ça…

  8. maksim

    En 2003 tu veux dire?

    Avec Lukoski, Diaw, les frères Pietrus, Esteller, Drozdov, Julian, Dubos et consorts…c'est vrai que c'était pas une équipe surdimensionnée pour le championnat de France…

    En 2004 il a giclé.

  9. Lalanne

    Mais si bien sûr que le passé pèse sur le présent .

    RAPPEL : c'est bien la Ville qui a initié le processus de privatisation en milieu de saison 09/10 , la perturbant . C'est bien la Ville qui a choisi de faire appel à projets pour stimuler la concurrence de listes . C'est bien la Ville qui a repoussé la privatisation après un cafouillage ( voire plus ) tel que révélé par la Presse locale . C'est bien la Ville qui a annoncé en Septembre 10 qu'elle avait toujours ce projet en chantier et qu'elle le reprendrait rapidement . C'est bien la Ville qui aujourd'hui annonce que le moment n'est pas venu et qu'elle attend des engagements de Partenaires sur du long terme . Comment imaginer que tout cela est neutre .C'est également vouloir ignorer les règles et cycles de fonctionnement des Entreprises . Comment espérer qu'un sponsor s'engage dans la durée alors que l'actionnaire principal ne sait pas ce qu'il va faire les prochains mois . D'autant que les budgets com doivent être flexibles pour s'adapter au marché , au contexte économique , à la concurrence , etc … Sur le plan SPORTIF , on a connu des périodes de recrutement plus sereine et plus cohérente : par exemple ,recrutement de Greer alors que le Club n'avait pas signé les DEUX Poste 5 . Embouteillage dans les périphériques et Hawkins se fait virer , pour ensuite le rattraper pour compenser le départ de Prowell . Que dirions nous si Sarre ne faisait pas ou peu jouer Greer , MVP saison derniére . Faire émerger de cette composition d'équipe un 5 majeur n'est pas facile . Alors voila beaucoup sont satisfaits des prestations mais la SIG ne gagne pas parce qu'il y a eu interférence dans le recrutement et on a pas donné les manettes à ceux ( celui ) qui sont compétents