Strasbourg pour une question de fierté

Doté du pire bilan des équipes engagées en Euroleague, Strasbourg va tenter d’ouvrir son compteur face à Bamberg.

Désormais pour Strasbourg, la perspective d’une qualification en Euroleague tiendrait plus du miracle qu’une réelle perspective. Car avec cinq défaites en autant de rencontres, il s’agit plus désormais pour les Alsaciens de retrouver un semblant de fierté comme le précise Vincent Collet.

 » On a un besoin urgent et important de gagner pour reprendre confiance, parce qu’on en manque forcément quand on est dans une série comme la nôtre » (DNA).

 

Romain Duport, qui s’est révélé être un back-up relativement intéressant d’Alexis Ajinça au poste de pivot (5,8 points et 2,8 rebonds de moyenne en 16 minutes de temps de jeu), abonde lui aussi dans ce sens.

« Il ne faut pas que l’on termine avec zéro victoire, ce serait la honte. Pour la France, un représentant à zéro, ce n’est pas terrible. Il faut qu’on fasse honneur à l’invitation qui nous a été faite et qu’on essaye de gagner les trois matches restants à la maison » (DNA).

 

Face à Bamberg, qui reste sur une très mauvaise série à l’extérieur, les Strasbourgeois ont une bonne chance de l’emporter. Lors du match aller, les joueurs de Vincent Collet étaient longtemps restés dans le match hormis leur panne offensive lors des deuxième et troisième quart-temps (24 points en 20 minutes). Mais dans ce match couperet face à l’un des adversaires les plus abordables de la poule, reste à savoir comment vont se comporter des joueurs comme Kevin Murphy et Tim Abromaitis dont le maintien dans l’effectif de Strasbourg ne tient qu’à un fil.

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.