Strasbourg se paye l’Asvel

En s’imposant face à l’Asvel, grâce à un Campbell de feu (80-66), Strasbourg a signé une quatrième victoire de rang. Avec le panache, en plus.

Cette rencontre qui s’annonçait excitante, entre deux équipes de retour aux affaires après un exercice 2011/2012 décevant, a tenu toutes ses promesses. Longtemps incertaine, elle a fini par s’offrir à Strasbourg qui rejoint Chalon, Gravelines et Le Mans en tête de la Pro A. Ce sont les frères Greer qui lancent le match en faveur de la SIG alors que du côté de l’Asvel, Uche Nsonwu et Amara Sy ratent leur tir. Edwin Jackson inscrit enfin les premiers points villeurbannais parfaitement relayé par … Sy et Nsonwu, qui se font ainsi pardonner de leur entame balbutiante. Aucun des deux équipes ne prend l’ascendant sur l’autre, et Alexis Ajinça, Campbell et Ricardo Greer alimentent la marque tandis que Jackson et Abromaitis font de même pour les Lyonnais. A la fin du premier quart, une claquette d’Ajinça encore une fois impérial dans la peinture scelle le score (24-20).

Le 2e acte est surtout défensif, le petit score en témoigne (13-10). La marque évolue lentement voire pas du tout. Frustrés, les Villeurbannais ne parviennent pas à trouver le chemin du panier, ni la patience de construire le jeu. Cette impatience matinée de frustration est palpable, Jackson, parfaitement tenu par Toupane, se laisse d’ailleurs aller à deux mauvais gestes, le second contraint d’ailleurs Fitch à sortir. Le sniper lyonnais se met par la même occasion le public strasbourgeois à dos. A la mi-temps (37-30), Strasbourg avance des stats faisant montre d’un beau collectif offensif (quatre joueurs à cinq points et plus : Jeff 5, Ajinça 7, Campbell 8 et Ricardo 9), alors que l’Asvel s’en est essentiellement remis à Nwonsu (12) et Jackson (10).

Dans le 3e quart, la SIG peine à retrouver son rythme :

« On est resté au stand en début de 2e mi-temps », convenait Vincent Collet.

Les Villeurbannais en profitent pour refaire leur retard.

« On a réussi à revenir dans la partie appréciait Pierre Vincent après cela se joue à pas grand chose, on perd une balle et derrière, Strasbourg convertit ».

Les hommes de l’Asvel vont sans doute payer leur débauche d’énergie dans cette dernière période. Pour « Patch » Morlende, il s’agit surtout d’un manque de rigueur:

« On est revenus dans le 3e quart, on a réussi à être agressifs défensivement après on a un mauvais passage, on a bafouillé notre collectif. Il aurait fallu être rigoureux jusqu’au bout, faire preuve de plus de discipline. Dans ce genre de match, il faut vraiment réussir à restés concentré« .

Dans cette ultime période donc, Strasbourg va retrouver une adresse au shoot qui lui avait jusqu’à lors fait défaut.

« Le dernier quart est surréaliste » analysait Vincent Collet. Jusque-là on n’avait pas réussi à mettre de tirs à trois points et on se met soudain à faire feu de tout bois. Du coup, de notre côté, le rythme était donné et cela nous a permis de faire l’écart, Fitch sortant de sa boîte opportunément et Campbell continuant de bien jouer ».

La SIG, qui ne comptait que deux paniers primés, en plante cinq, tout en réussissant à garder sa pression défensive. Dans la raquette Ajinça continue son précieux travail de sape. En face, Sy et Abromaitis tiennent un temps la baraque mais les Alsaciens sont inarrêtables et infligent un 27-13 à leurs adversaires.

« Cette victoire est importante car elle nous permet de rester au contact des bonnes équipes et de pouvoir faire quelque chose d’intéressant », appréciait coach Collet.

 

SIG 80

ASVEL 66

Quart-temps: 24-20, 13-10, 16-23, 27-13.

SIG : 33 paniers sur 65 tirs, dont 7 sur 20 à 3 pts, 7 LF sur 12, 38 rebonds, 19 fautes. Ricardo 15, Campbell 19, Ajinça 17, Zianveni 5, Jeanneau 7, Jeff 5, Fitch 12, Invernizzi.

Asvel : 26 paniers sur 59 tirs, dont 6 sur 18 à 3 pts, 8 LF sur 15, 31 rebonds, 17 fautes. Thompson 8, Larrouquis, 5, Chassang, Abromaitis 8, Jackson 13, Sy 10, Jean-Charles 2, Morlende 4, Nwonsu 16.

Tags : ,
Comments

Commentaires (3)

  1. LeRouxx

    La Sig a paru très perdu par moment en défense, mais l'essentiel est là, la victoire !

    Aymeric Jeanneau a même pu marquer !

  2. fm218

    Comment tu peux dire que la sig a été perdu en def alors qu'elle encaisse 66 pts et que c'est l'une des 3 meilleur de pro A ??

  3. Junior

    Et LeRouxx tu crois qu'Aymeric Jeanneau il compte ses points, il s'en fout de ses 7 points. Il a fait un gros match en mettant du rythme pour la SIG;

    D'ailleurs la paire Jeanneau Campbell a bien fonctionné, Collet l'a bien compris en les laissant le 4ème 1/4 tps ensemble !!!