Strasbourg a su se remettre la tête à l’endroit

Grâce à une deuxième mi-temps maitrisée, Strasbourg a pu s’offrir Bamberg.

A la mi-temps, personne n’aurait peut-être mis une pièce sur la victoire de Strasbourg à Bamberg. Maladroits et peu concentrés, les joueurs de Vincent Collet ont mis vingt minutes avant de trouver comment prendre cette équipe allemande. L’excellent troisième quart-temps d’Antoine Diot a été l’élément déclencheur. Son entraineur n’a d’ailleurs pas manqué de le rappeler en conférence de presse d’après-match tout en n’oubliant de mettre en valeur le collectif.

« Diot a été le symbole de la deuxième mi-temps. Son 3e quart a été exceptionnel en scorant, en contrôlant le jeu, en nous donnant du mouvement. Mais c’est aussi un succès de toute l’équipe car on a vu, à tour de rôle, tous les joueurs s’impliquer. Même Ali Traoré, en difficulté en première mi-temps, a su relever la tête et participer à cette performance. Cette première place est une satisfaction mais le plus important ce soir, c’est cette victoire remportée à Bamberg. Elle nous permet de voir loin dans la suite de la compétition » (Site SIG).

Doucement mais sûrement, Strasbourg s’impose comme l’une des équipes à suivre au Last32.

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.