Strasbourg termine sur une bonne note

Pour sa dernière en Euroleague, la Strasbourg-IG a acquis une belle victoire aux dépens de Milan.

louis-campbell-strasbourg-eb13Au terme d’une rencontre sans enjeux mais « gentillette », Strasbourg ponctue son parcours de la meilleure des manières en engrangeant une troisième victoire. Emmenée par un Tim Abromaitis royal dans le premier et le troisième quart-temps (23 pts, 5 rbds), l’équipe alsacienne confirme ses nouvelles bonnes dispositions, en dépit du départ de son leader, Alexis Ajinça. Profitant d’un temps de jeu à la hausse, Romain Duport (14 pts, 9 rbds) a fait étalage de son bon toucher de balle tandis que Paul Lacombe, pourtant malade, et Antoine Diot se sont montrés précieux.

Logiquement en tête à la pause malgré ses douze balles perdues (!!), la formation de Vincent Collet a su développer un beau jeu collectif en seconde période et conservé son avance sur un Emporio Armani Milano qui n’avait pas toujours l’envie d’avoir envie.

« J’ai un sentiment un peu mitigé. Si l’Euroleague commence un mois après, on a peut-être nos chances. Sans Ricardo, Alexis et Kevin, on a prouvé. Il y a de quoi faire. Si on garde cette intensité là on peut faire de belles choses. A nous de continuer », concluait Antoine Diot au micro de BeIn Sport.

Grandement critiqué depuis le début de la saison, Curtis Jerrells (17 pts) a été l’un des rares Italiens, avec l’énergique Nicolo Melli, à se montrer à son avantage. De son côté, Marquez Haynes (7 pts, 5 rbds), qui avait l’occasion de se montrer alors que son nom circule avec insistance du côté de Pôle Emploi, peut d’ores et déjà vidé son casier pour permettre l’arrivée de Daniel Hackett.

Score final : 76 – 67.

Tags :
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires (1)

  1. Damelodraman

    C'est triste de se réveiller après la bataille…