Suspension allégée pour Jawad Williams qui attaque le PL aux Prud’hommes

Alors que sa suspension a été allégée d’un mois, Jawad Williams va attaquer le Paris Levallois aux Prud’hommes.

jawad williams-KREINEphotodesign Alors que la chambre d’appel de la FFBB s’était réunie le 23 janvier dernier au sujet de plusieurs appels formulés après les sanctions prises suite aux incidents du match Paris Levallois-BCM Gravelines Dunkerque, l’ailier-fort Jawad Williams, qui avait fait appel à titre privé, a vu sa suspension être ramenée du 30 mars au 28 février. Sur le plan contractuel, cela ne change rien pour le joueur qui a été licencié il y’a de ça plusieurs jours par son club mais via Olivier Mazet, son agent, on apprend que le joueur est soulagé de voir sa suspension allégée d’un mois. « Il a le sentiment que c’est plus juste. Il n’avait pas envie de laisser cette image d’agresseur en France. Il est toujours affecté par cette histoire et la façon dont il a été traité » (Le Parisien).
Cependant, l' »affaire » n’est pas terminée pour autant puisque Jawad Williams a décidé d’attaquer son désormais ancien club aux Prud’hommes. Comme l’a fait remarqué son représentant dans les colonnes du Parisien, une suspension de deux mois n’est pas la même chose que trois mois. Quand on sait que l’ancien de North Carolina émargeait à plus de 20 000 euros par mois (son contrat se terminant fin juin 2014), une décision défavorable au club francilien pourrait avoir des conséquences financières importantes même si on n’en est évidement pas encore à ce stade.
Par ailleurs, le quotidien précise également que le PL, qui a récemment remplacé Jawad Williams par Blake Schilb, n’a pas souhaité donner son point de vue sur cette affaire.

Crédit photo : KREINE Photodesign

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.