Teddy Gipson et Georgi Joseph près de la sortie ?

Quelques jours après avoir resigné Junior Elonu, les Palois pourraient bien voir partir l’une de leur pièce maîtresse.

La célébration du maintien a assez duré, il est temps de se remettre au travail. La mission du staff palois : construire la nouvelle équipe. Et c’est autour de Marko Maravic et Junior Elonu que Didier Dobbels va pouvoir bâtir son édifice.

L’une des premières missions du technicien sera de renforcer l’aspect défensif de son équipe :

« L’équipe a tellement évolué en cours de saison qu’il est difficile de s’appuyer sur les statistiques pour en tirer des conclusions formelles », pose Didier Dobbels. Néanmoins, c’est d’abord en défense qu’il faut s’améliorer. Pour s’installer dans les huit, c’est ce qui fait la différence. Nous sommes aussi l’équipe qui provoque le moins de fautes et l’équipe la plus sanctionnée. Dès lors, le recrutement extérieur doit s’axer vers des joueurs agressifs et percutants mais aussi très polyvalents », explique le coach dans La République des Pyrénées.

Dans la famille reconduction, ça semble coincé avec Antoine Mendy puisque le club ne semble pas disposé à lui faire d’offre :

« Il aspire, d’après nous, à des désirs financiers qui ne sont pas dans nos cordes. On est conscient de la valeur qu’il a pu prendre en tant que JFL (joueur formé localement) », déclare Didier Gadou, GM de l’équipe.

La discussion semble quelque peu rompu entre les deux partis depuis qu’Antoine Mendy a demandé à être mis au repos avant la fin de la saison :

« Avant de dire que je suis trop cher, le minimum est de me proposer quelque chose. Là, il y a eu zéro discussion ! J’en déduis qu’ils ne souhaitent pas me conserver », confiait le joueur.

Avec Slaven Rimac, ça semble plutôt bien parti tant le Croate a crié sur tous les toits qu’il se sentait bien à l’Elan.

« On est encore en grande réflexion, soutient l’entraîneur, conscient que Rimac occupe un des cinq postes d’étrangers. J’ai besoin de le rencontrer pour connaître exactement ses désirs », précise Dobbels.

Pour le cas Georgi Joseph, la concurrence est rude et pas sûr que Pau ait les moyens de rivaliser.

« Il fait parti des plans du club, on souhaite le conserver » indiquait le GM avant que Dobbels n’ajoute : « En deux ans, Georgi a beaucoup progressé et pris une valeur sur le marché des JFL qui fait qu’il dispose de propositions financières intéressantes »

Mais le plus dur pour les Palois seraient de perdre Teddy Gipson, métronome de cette équipe, également courtisé par plus riche :

« C’est un cadre que l’on souhaite garder. On lui a fait une proposition (loin des 300 000 dollars réclamés par le joueur et son agent, selon la République des Pyrénées). On attend sa réponse depuis longtemps, trop longtemps même. Teddy aspire sûrement à jouer une Coupe d’Europe, peut-être à l’étranger, avec des moyens supérieurs aux nôtres. »

Un vrai chantier en somme

Tags : , , , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.