Thomas Drouot : « On ne va pas attendre un miracle »

Après la défaite au Paris Levallois, le coach havrais Thomas Drouot a indiqué que lui et son staff envisageaient toujours quelques ajustements.

Après quinze journées Le Havre reste bloqué à une seule victoire et semble se diriger tout droit vers une descente en Pro B. Face au Paris Levallois ce dimanche ils ne sont pourtant pas passés loin d’un deuxième succès. Mais encore une fois les Normands ont laissé filer un match qui leur tendait les bras en gérant très mal le money-time. Aussi le coach Thomas Drouot n’exclue pas de faire certains ajustements pendant la trêve, n’étant pas satisfait de la production de certains joueurs.

L’analyse du match

« Je pense que le deuxième quart-temps nous fait très mal. La fin de match nous fait mal car on a sept balles perdues dans le dernier quart-temps. Encore une fois c’est une question de constance. On a des performances individuelles qui sont trop faibles pour qu’on puisse rivaliser avec les équipes du championnat. Mais ce soir (dimanche) il y’a quand même un investissement qui est intéressant mais on a des joueurs qui doivent nous apporter plus. On ne peut pas tenir avec deux/trois joueurs offensivement comme ça a été le cas sur ce match ».

Des changements à venir ?

« Lawrence ce n’est pas ce qu’on attend de lui c’est sûr. Maintenant tout est possible. De toute façon dans la situation où on est vous vous doutez bien qu’on réfléchit à changer des choses. On ne va pas attendre un miracle; il faut réfléchir à changer des choses, voir ce qu’on peut faire ».

Une question d’envie ?

« Ce soir (dimanche) je pense qu’il y’avait deux équipes qui avaient envie, qui ont eu des bonnes et des moins bonnes périodes. Le problème c’est que nous on a fni sur une mauvaise période, ça a pemris à Paris de l’emporter. Après ça aurait très bien pu être qui aurait pu tourner dans notre sens. On n’a pas eu l’impression ce soir (dimanche) de ne pas être au niveau de la Pro A. Mais encore une fois on a mal géré notre fin de match et on le paye à la fin ».

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.