Thomas Ville : « Un sentiment de compétition assez développé »

Si Roanne présente une équipe assez jeune, Thomas Ville et ses coéquipiers ne manquent pas d’ambition.

Avec un groupe de 21,4 ans (espoirs compris), la Chorale version 2020/21 est à placer sous le signe de la jeunesse. Pour autant, cela ne veut pas dire que les Roannais se contenteront de jouer le maintien. Rien qu’à l’entrainement, l’esprit de compétition est déjà bien présent. Alors en matchs officiels…

Thomas Ville : « C’est un coach (Jean-Denys Choulet) vachement porté sur l’attaque, même si la défense est importante. C’est un coach qui ne veut pas que l’on se pose des questions : si on a un tir ouvert, on le prend. Il veut qu’on évolue dans cette mentalité-là, qu’on prenne les tirs ouverts sans hésiter.

Je pense qu’on a un fort potentiel. On a beaucoup de jeunes joueurs qui ne connaissent pas forcément le championnat de France mais qui ont tout à montrer. Déjà à l’entrainement, il y a un sentiment de compétition assez développé. En match, je pense que ça sera la même chose, en plus fort ».

On n’a pas encore parlé d’objectifs. On l’a fait un peu en interne, mais sans plus. On pourra le faire sur la fin de pré-saison« .

Sylvain Francisco : « Je ne dirais pas que j’ai quelque chose à prouver (en Jeep Eite). J’ai eu beaucoup de responsabilités à Paris en Pro B, je peux faire quelque chose de meilleur en Elite, avec l’aide de mes coéquipiers et du coach Je sais que je jouerais contre l’un des meilleurs meneurs en Europe (le villeurbannais Norris Cole). C’est une bonne opportunité cette saison que j’ai le niveau pour être en Elite.

La présence de Jean-Denys me facilite les choses. Pour moi c’était le meilleur choix de travailler avec lui. En venant j’avais déjà une grosse confiance en moi, mais là il donne encore plus confiance. C’est ça qui est bien avec lui. Il t’encourage tout le temps« .

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : , , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.