Tony Parker : « J’espère terminer en beauté à Rio »

Avant de quitter Londres, le meneur des Bleus a tenu une conférence de presse dans laquelle il exprime son souhait de voir Collet rester à la tête de l’équipe.

Comment est-ce que tu jugerais ton niveau personnel sur ces Jeux ?

Je ne peux pas donner de note, c’est un truc de journalistes, vous pourrez le faire vous-mêmes. Je suis déçu parce que tu perds en quart alors que tu as dominé tout le match et qu’à la fin tu ne mets pas les shoots pour battre l’Espagne. Après, quand tu réfléchis bien, on n’a pas eu de préparation collective. La prépa nous a rattrapés pendant le 4ème quart-temps. On n’avait pas assez de jambes pour être performants en attaque après avoir aussi bien défendu. Donc déçu parce qu’on perd en quart de finale, mais quand on voit la préparation qu’on a eue, je pense qu’on a fait un bon tournoi.

Est-ce que le match contre l’Espagne est le plus frustrant de sa carrière ?

Non. C’est clair que c’est très frustrant parce qu’on était tellement près. Mais en même temps, on n’a jamais été aussi près de l’Espagne. Ils dominent le basket européen depuis 5-6 ans et nous depuis 4 ans, on n’a perdu que contre eux en compétition officielle. Il y a quand même pas mal de choses positives. On a encore une marge de progression. C’est ce qui fait la beauté du sport. Des fois c’est beau comme pour les filles, des fois c’est cruel comme pour nous. Je suis persuadé que notre heure viendra, ça a déjà commencé l’année dernière. Sur les 3-4 prochaines années, il a de belles choses à faire. L’état d’esprit est trop bien dans cette équipe. Dès le lendemain, on parlait déjà tous de l’année prochaine, on était tous motivés pour revenir. C’est pour ça que je continuerai à avoir cette flamme pour jouer avec l’équipe de France et essayer de gagner un titre avant la fin de ma carrière.

A quel point l’absence de Joakim Noah a pu jouer ?

Il n’y a pas que Noah, il y a aussi Rodrigue Beaubois, Ian Mahinmi, tout ça ce sont des joueurs qui peuvent nous aider surtout dans une compétition comme celle-là. Quand tu arrives en quart de finale c’est important d’avoir des grands. Tu ne peux pas gagner le titre sans ça. Ronny, Ali et Kévin ont été extraordinaires sur ce tournoi, vraiment. Quand tu vois de quelle façon ils ont joué contre les Argentins ou la Lituanie. Moi je suis fier de toute l’équipe, mais c’est vrai que si on veut aller un jour jusqu’au bout, on aura besoin de tout le monde.

On t’a vu défendre très dur durant tout ce tournoi, à quel niveau physique étais-tu à la fin ?

C’est vrai que j’étais fatigué. Je n’ai jamais autant défendu. Pop m’a engueulé. Il m’a dit « T’as intérêt à défendre comme ça à San Antonio ». (rires) Il m’a dit que je défendais plus pour mon pays que pour les Spurs. C’est vrai que j’ai dépensé beaucoup d’énergie en défense, c’était la stratégie et elle a marché. On a tenu les Espagnols à 66 points, c’est vachement bien. Le fait que je ne sois pas à 100% et que j’ai eu une préparation un peu gâchée, c’est peut-être aussi un peu une explication à la raison pour laquelle j’étais fatigué dans le 4ème quart-temps. Jouer 38 minutes à ce niveau là sans être à 100%, c’est dur. Mais je ne me cherche pas d’excuse, j’ai pas mis les tirs, j’ai pas mis les tirs, c’est tout. Pop va me dire « Tu n’étais pas en forme, c’est normal », mais moi je suis quand même frustré. Je suis le leader de cette équipe et mes coéquipiers comptent sur moi pour mettre ces tirs là et je ne les ai pas mis. Maintenant, j’assume et je continuerai à travailler dur et je peux vous promettre que je ne sortirai pas en boîte de nuit avant le championnat d’Europe (rires).

A quel point es-tu déjà tourné vers l’Euro 2013 et penses-tu que l’Espagne ne se présentera pas au complet ?

Je ne pense même pas à l’Espagne. Je pense qu’on peut les battre même s’ils sont au complet. Je suis convaincu qu’on peut les battre. Qu’ils soient au complet ou pas, ce n’est pas notre problème. Le plus important, c’est nous ! Si on fait une vraie préparation comme on l’a fait l’an dernier, j’aime nos chances pour l’an prochain.

Voir Ginobili jouer à ce niveau cette année, ça t’incite à penser que tu peux être là à Rio ?

Bien sûr. Moi je suis motivé pour repartir sur un cycle de quatre ans. J’ai toujours dis que Rio ce serait ma dernière compet avec l’équipe de France et j’espère terminer en beauté à Rio. Pour ça il faut qu’on utilise cette expérience, ce quart de final et qu’on continue d’engranger de l’expérience pour arriver au top dans quatre ans. Il y a ma génération, mais il y a aussi celle de Nico et il y aura d’autres joueurs qui vont aussi arriver en équipe de France et j’espère qu’avec ce mélange on pourra arriver à Rio pour ramener une médaille pour le basket français.

Pour ce nouveau cycle de quatre ans, est-ce que c’est important pour toi de continuer avec Vincent Collet ?

On en a parlé avec l’équipe et on veut tous que Vincent continue. On pense que c’est l’homme de la situation. J’ai vraiment envie de continuer l’aventure avec un coach qui a vécu la défaite en finale l’an dernier et cette défaite là. Quelqu’un qui porte la même douleur que nous. Il aura aussi faim que nous pour aller chercher cette médaille. Pour ça il faut qu’on se concentre tous sur l’Euro en Slovénie. Le Brésil, on y pense, mais c’est loin.

Tu as vu le deal de cette nuit avec l’arrivée de Dwight Howard aux Lakers. Qu’est-ce que ça t’inspire ?

Je trouve qu’ils trichent les Lakers (rires). C’est un gros transfert, les Lakers ont mis le paquet. Ils savent qu’il ne reste que 2-3 ans pour Kobe. Le connaissant, je suis sûr qu’il veut battre Michael Jordan au niveau des titres. Kobe, Gasol, Howard, Nash, ça commence à faire beaucoup… C’est une grosse équipe.

Tags :
Comments
Rédacteur en chef de BasketActu.com, BasketSession.com et du magazine REVERSE. Email | Compte Twitter

Commentaires (4)

  1. cspforever

    Respect et merci pour cet attachement au maillot bleu.

  2. rapid

    D'un point de vue strictement basket, bien sur que Noah a sa place… Mais il faut voir au dela !!! Le mec s'est foutu de la gueule du monde: du staff, des joueurs qui "sacrifient" leurs étés pour certains depuis des années pour arriver enfin à jouer les JO. Noah les a planté avec un irrespect total, il y avait dejà eu des précédents, maintenant STOP ! Noah c'est fini on en parle plus. L'équipe de France c'est pas à la carte et c'est pas le club med ! D'un point de vue sportif oui c'est une perte mais ça fait passer un message qu'ici on fait pas ce qu'on veut et qu'il y a des règles. Vous imaginez un peu l'an prochain qu'on dise à Ali qui a sué comme un dingue pour etre prêt à temps:" bon ben desole cette année on te prends pas, on prends le mec qui a passé son temps à la plage au lieu de se soigner l'an dernier !". Ce serait aberrant !