ALL STAR GAME

Tony Parker ou Laura Flessel comme porte-drapeau aux J.O. ?

Deux visions et stratégies s’affrontent dans le choix très difficile du porte-drapeau de la délégation française aux J.O.

Le Parisien a révélé que les six membres de la commission chargée par le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) de désigner le porte-drapeau de la délégation olympique française, réunis hier, n’ont pas réussi à départager les deux athlètes restant en course, Laura Flessel etTony Parker. Lors des précédentes réunions, les membres de la commission avaient éliminé au fur et à mesure les autres candidats : les handballeurs (Nikola Karabatic ou Jérôme Fernandez), dont la Fédé préférait qu’ils se concentrent sur leur tournoi ; le double champion olympique de VTT Julien Absalon ; jugé trop réservé ; et Alain Bernard, qui se serait porté candidat un peu trop tard au goût de la commission.

Il ne reste donc plus que l’épéiste Laura Flessel et Tony Parker. Hier matin, ils récoltaient trois voix chacun. Un choix difficile visiblement, comme en témoigne la position de Denis Masseglia, le président du CNOSF, qui, toujours selon Le Parisien, a changé avec le temps, passant de pro-Parker à pro-Flessel.

Plus que d’un choix du cœur, il s’agit avant tout d’un choix stratégique entre un basketteur sans passé olympique, mais qui a une aura internationale jamais connue dans l’histoire du sport olympique français (entendez hors-football), et une épéiste qui a donné deux titres olympiques à la France, et trois autres médailles, et qui a fait parler ses immenses qualités de championne pour aller chercher sa qualification olympique à la dernière minute. C’est ce que confirmait Tony Estanguet, membre de la commission, double champion olympique, ancien porte-drapeau, qui tentera de ramener cet été une historique troisième médaille d’or :

« Soit on choisit un sportif qui a une notoriété internationale, et on pourra intéresser des personnes qui ne se tournent pas naturellement vers les Jeux. Soit on désigne un athlète qui a déjà confirmé des espoirs olympiques, et qui, du coup, est légitime au regard des autres. »

A noter que la nomination de Tony Parker pourrait être utile dans le cas très probable où la France serait porterait candidate à l’organisation des J.O. 2024. De son côté, Lauta Flessel aurait pas mal de partisans dans le monde sportif. Le CNOSF aurait reçu plusieurs lettres d’athlètes la soutenant, alors que d’autres sportifs ont fait savoir publiquement leur soutien à « La Guêpe ».

Quoi qu’il en soit, la France aura un magnifique champion comme porte-drapeau.

Tags : ,
Comments

Commentaires (6)

  1. ben

    " Dimanche 3 novembre 2002 "

    ça c'est un article récent :)

  2. aldarius3

    Parker a réclamer de porter le drapeau, je croyais que c'était un mérite, pas une demande sinon j'aurais postuler