Tony Parker répond aux critiques de Zvezdan Mitrovic : « Il ne faut pas oublier tout le reste »

Dans un long entretien pour L’Equipe, le président de l’Asvel Tony Parker a répondu aux critiques émises par Zvezdan Mitrovic.

C’est un feuilleton qui dure et qui dure…. Il y a quelques jours, l’actuel coach de Monaco Zvezdan Mitrovic s’exprimait pour la première fois au sujet de son éviction du poste de head-coach de l’Asvel. Le technicien monténégrin avait évoqué « un tir dans le dos ». Toujours dans le quotidien sportif, le président villeurbannais Tony Parker lui a répondu, sans manier la langue de bois évoquant notamment le cas Théo Maledon drafté au deuxième tour.

« On sait très bien que certains entraîneurs ont besoin d’installer une atmosphère oppressante. On connaît cette réalité, mais il ne faut pas non plus faire croire que ce n’est pas sans conséquences, et c’était aussi au détriment de beaucoup de joueurs qui vivaient sous des brimades humiliantes parce qu’il ne les avait pas choisis, parce que le concept de réalité financière lui échappe, comme vous pouvez le voir avec sa demande outrancière de plus d’1 million d’euros d’indemnités. Pour prendre un exemple précis, quand tu vois Théo Maledon, il l’a clairement « tué ». Théo et sa famille lui en veulent. Il l’a mis sous l’éteignoir pendant énormément de matches, où des GM de NBA étaient là et partaient avant la fin après être venus du bout du monde pour voir Théo […] Un joueur comme ça aurait dû être top 10 […] On a été champion ensemble, je dis bien ensemble, il n’était pas seul, et j’en garderai toujours un bon souvenir, parce que c’était son premier titre et que ça lui tenait à cœur d’être champion de France. J’étais vraiment content pour lui […] Mais il ne faut pas oublier tout le reste, et surtout pas les raisons très concrètes pour lesquelles on a été forcés de se séparer. Comme je l’ai déjà dit, la goutte d’eau, ça a été d’utiliser les arbitres comme une échappatoire, être incapable de se contrôler et utiliser l’intimidation comme un outil, et ça non ce n’est pas l’image que le club veut véhiculer. Ça n’est pas permis moralement, et ça n’est pas permis réglementairement ».

S’il est normal que chaque partie donne sa version des faits, il n’est pas certain que ce grand déballage serve quiconque.

Crédit photo : FIBA

Tags : , , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.