Top 16, journée 2: L’anti-récap

2e journée du Top 16: Le Barça prend froid, Bobby Brown s’enflamme, Vitoria enchaîne. Du lourd, quoi…

Les 10 choses à voir:

Les 8 choses à retenir:

  1. En plus de savoir exister au meilleur niveau depuis pas mal d’années, Sienne s’impose comme un club capable de régulièrement faire des gros coups sur le recrutement. Et surtout sur le poste 1, d’ailleurs. Après Alphonso Ford, Terrell McIntyre ou Bo McCalebb, c’est au tour de Bobby Brown de reprendre le flambeau. Ou de prendre feu, c’est selon.
    Journeyman de NBA, non drafté, passé par la Pologne, la Grèce et l’Allemagne, le Californien a signé pour une saison en Toscane. Annoncé compte double: La banque saute en fin d’année. Au moins autant que Blake Schilb  
  2. C’est pas tous les jours qu’un joueur fait 50 d’éval, du coup la Montepaschi en profite pour s’imposer face au Fener de Simone Pianigiani. Destins croisés. L’équipe italienne est lancée, et pourrait valider sa qualif en quart assez rapidement, à ce rythme là. Le 31 pts/34 d’éval de Bogdan Bogdanovic passerait presque inaperçu, du coup… 
  3. Le Khimki profite de l’absence de Jean-Charles Navarre pour faire tomber le Barça. Les Moscovites continuent leur petit bonhomme de chemin, et Rimas Kurtinaitis est entrain de réussir là ou Sergio Scarigolo avait échoué en son temps. Les Russes prennent la tête du groupe. Pour Barcelone, on aimerait s’inquiéter, mais on peut pas. Ils seront là. 
  4. Le Maccabi y a cru, puis Vitoria, puis le Maccabi, puis Vitoria… Score en mode accordéon, et c’est finalement le Caja Laboral qui couche la partie. Thomas Heurtel et Fabien Causeur passent un peu à côté, avec 5 pts chacun, mais on ne peut pas tout avoir. Fernando San Emeterio est le héros basque du jour.  
  5.  Kaunas se relance en tapant Malaga. Pas vraiment une surprise, entre l’ambiance locale et la propension des Malaguenos à se gaufrer pendant le Top 16. Le dernier quart (23-12) s’est avéré fatal aux Andalous. Ca doit être long, un Kaunas-Malaga, même en avion, avec Jasmin Repesa un peu énervé. Sinon, au niveau des frères Lavrinovic, ils pensent être bons en même temps, un jour? 
  6. L’ambiance fraternelle qui règne dans les derbies greco-turcs fait toujours la différence. Dans le cas présent, c’est le Pana qui prend l’Efes de plein fouet. 14 pts d’écart à l’arrivée, un Kapono moins brillant que la semaine dernière, et une maison verte loin, tellement loin de ce qu’on en connait… Dominés de bout en bout, les Grecs sont verts…
  7.  Géopolitique, suite: Cette fois-ci, ce sont des Turcs qui tombent en Grèce. L’Olympiacos s’impose face au Besiktas et met l’équipe d’Erman Kunter sur une pente glissante. Les Reds veulent toujours y croire, mais la présence du Maccabi dans le groupe des poursuivants n’a rien de rassurant. Wait and see. 
  8.  Dans le Groupe E, Moscou et Madrid ont un pied en quarts, tandis que le contingent allemand est bientôt en vacances. Kaunas, l’Efes, Malaga et le Pana sont en ballotage. Une pièce sur Malaga et l’Efes, pour les RTT.
    Dans le groupe F, Sienne, Vitoria et le Khimki font la bonne affaire de la semaine. Le Barça est -pour l’instant- à la lutte avec l’Olympiacos. Le Maccabi part de loin, mais peut finir fort. Pour Besiktas et le Fener, ça se complique grandement.

Les chiffres:

  • Le MVP: Bobby Brown. Aucun commentaire. Regardez. 

 

  • Le MVPire: Yassin Idbihi, -6 d’éval en 19 minutes, gagne la timbale cette semaine, dans la défaite de l’ALBA Berlin face au CSKA.

Le 5 de la semaine:

La question qu’il fallait éviter: Un joueur NBA moyen peut-il avoir un vrai impact, régulier, dans une Roligue pleine d’amour et de dévotion?

L’autre question qu’il fallait éviter: Bo McCalebb, Bobby Brown: Deux meneurs de jeu, testés par la NBA, qui n’ont pas vraiment éclaté, mais qui sont aujourd’hui sans doute au dessus de la plupart des back-ups de la ligue. Ca va, les coaches et les scouts, sinon?

Tags : , , , , , , ,
Comments
Un peu de LNB, un peu d'Euroleague, beaucoup de bonheur...

Commentaires (2)

  1. lexa

    oui, enfin, 2 journées sur 14, il peut s'en passer des choses encore!

  2. Qiou

    Il manque le 5 de la semaine (et oui il y a des gens qui lisent héhé)