Top 16, journée 3: L’anti-récap

Rudy se fait des amis, Sienne tape le Khimki, le Fener ramasse contre le Maccabi, l’anti-récap rime en « i »…

Rudy se fait des amis, Sienne tape le Khimki, le Fener ramasse contre le Maccabi, l’anti-récap rime en « i »…

Les 10 choses à voir:

 

Les 8 choses à retenir, ou à oublier très vite:

  1. Le chemin de croix du Besiktas continue, mais ce qui tombe bien, c’est qu’on est en pleine période de soldes. Les espadrilles seront moins chères. Les Turcs en prennent plein la tête face au Caja Laboral. Le premier quart temps tourne à l’obscène, avec un joyeux 27-7 passé par les Basques. A la mi-temps, c’est bâché. Lampe est brillant (23 d’éval en 17 minutes), Heurtel rentable (6 pts, 7 pds en 18 minutes). Gros contraste avec le 26.9% d’adresse globale des Turcs. Vitoria a un pied 1/2 en quarts. Istanbul a 1 pied 1/2 en vacances. 
  2. Sienne s’arrache et déjoue le piège tendu par le Khimki Moscou au terme d’un match au couteau, bien attaqué par les Moscovites. 6 points d’écart à la fin, et une victoire synonyme de presque suite pour la Montepaschi. Luca Bianchi, fidèle assistant de Simone Pianigiani pendant des lustres, confirme tout le bien qu’on pense de lui, et même un peu plus. Le technicien toscan, auparavant dans l’ombre, prouve en quelques semaines qu’il est depuis longtemps un pilier de l’organisation. Pas de surchauffe pour Bobby Brown cette semaine, puisque bien ciblé par le Khimki. Il ne score que 20 points. Pardon. 
  3. L’Olympiacos y a cru, mais comme souvent en Euroleague, c’est le Barça qui remporte la timbale. Jean-Charles Navarre est de retour, discrètement (16 minutes, 5 pts), tandis que Martynas Gecevicius, souvent brillant avec le Lietuvos Rytas, est porté disparu depuis belle lurette. Heureusement pour les Reds, Georgios « l’imprimeur » Printezis, veille au grain (14 pts en 19 min.). Fait rarissime: Le FCB gagne, en sortant un joli 1/9 à 3 pts. Y’a bien des équipes de hand qui font mieux. 
  4. A message to you Rudy… Depuis cette semaine, l’ami Fernandez a gagné 3 000 000 d’amis supplémentaires. Son attitude face au Zalgiris, en fin de rencontre, risque de grandement faire augmenter sa cote de popularité  en Lituanie. On ne saurait trop déconseiller au virevoltant Espagnol d’éviter de trop en faire à Kaunas. Niveau basket, sinon? Le Real s’impose facilement d’un point, et fait rentrer l’équipe de Joan Plaza dans le rang (1V-2D). Grâce à qui? Nikola Mirotic, encore et toujours… 
  5. L’Efes se redresse, et claque l’Alba. L’équipe du MVPire de la semaine, Nihad Djedovic, hypothèque presque totalement ses chances en perdant de 9 points. Elle gagne, en revanche, une jolie lanterne rouge, à accrocher à l’arrière du bus. On ne peut pas tout avoir. Les fans de Sven Schultze pourraient être légitimement déçus, il n’a pas joué. L’un dans l’autre, comme il n’a pas de fans… 
  6.  Bamberg a gagné au CSKA. La première mi-temps. Oui, il faut être sérieux quand même. Quoi que, sérieux, les vaillants Bavarois l’ont été! Devant à la pause, -3 en fin de 3e, et -7 au final, on a vu pire avec Nancy et Le Mans. Faut dire que quand Bostjan Nachbar est à ce niveau là (35 pts, 36 d’éval), tout est plus simple. La réponse à cette perf? Celle de Viktor Khryapa (19 pts, 14 rbds, 32 d’éval). Des fillettes. 
  7. Les footeux, dans leur grande sagesse, ont inventé un jour le concept subtil du « match à 4 pts ». Celui entre le Pana et Malaga en est un. Malheur au vaincus, et dans le cas présent aux Andalous. Dans une ambiance chaleureuse et bon enfant, les Grecs, toujours hospitaliers, disposent, non sans mal, de leurs adversaires d’un soir. Le duo Maciulis-Gist (38 pts-12 rbds) est le bourreau du soir. Note pour plus tard: On peut faire 16 d’éval, en 15 minutes, et en ne marquant que 4 pts. Il suffit de s’appeler Kosta Perovic et de prendre 14 rebonds. Le Pana y croit toujours.
  8. Nouvelle défaite du Fener, qui glisse doucement dans la crise. Les questions, concernant entre autres l’avenir de Pianigiani à la tête de l’équipe, commencent à se faire entendre. Quand on connait la légendaire patience stambouliote… Le Maccabi s’impose assez largement (91-73), sur un 4e quart de folie (38-25). 115 d’éval à 61… Rideau!

 

Les chiffres:

Le MVP: Ricky Hickman (Maccabi), qui sort un 25 pts, 5 rbds, 5 pds, 9 fp et 34 d’éval en 28 minutes. Il jouait encore en LegaDue il y a deux saisons. Comme quoi, quand on veut se donner les moyens de scouter…

Le MVPire: Nihad Djedovic (Berlin), 0 pt, 4 balles perdues et -8 en 16 minutes. Respect.

Le cinq de la semaine: Nachbar (Bamberg, 36), Hickman (Maccabi, 34), James (Maccabi, 31), Khryapa (CSKA, 32) et Ress (Sienne, 28)…

 

Les Mayas ne l’avaient pas prédit: La forme actuelle de l’improbable Tomas Ress (Sienne), 13 pts et 20 d’éval en moyenne, plus un coquet 44% à 3 pts sur le Top 16.

La question embarrassante:  Jason qui?

 

Tags : , , , , , , , , , , ,
Comments
Un peu de LNB, un peu d'Euroleague, beaucoup de bonheur...

Commentaires (1)

  1. Vincent Ricard

    Jason ? Connais pas. Par contre "Vladimir Kaponovic" est en train de prendre une claque après avoir daubé sur les Européens au début de sa carrière.